jeudi 18 octobre 2018
Accueil | Politique (page 108)

Politique

Projet de réforme constitutionnelle : La HAC tient à sa partition

Dans le cadre du projet de réforme constitutionnelle soumis à l’Assemblée Nationale, la Haute Autorité de la Communication (HAC) n’entend pas être en marge de la réforme juridique du secteur de la communication. Elle veut plutôt jouer son rôle pour le respect des articles 9  et 12 de l’Ordonnance du …

L’ADEMA- PASJ FACE AUX ELECTIONS PRESIDENTIELLES DE 2018 : Près de 2/3 des 67 membres du Comité Exécutif favorables à une candidature interne

Décidément rien ne va plus au sein de la Majorité présidentielle après la composition du Gouvernement Abdoulaye Idrissa Maiga. Est-ce l’accalmie avant la tempête, serait-on tenté de se poser comme question ? Après la sortie du gouvernement de certains caciques du parti présidentiel, le RPM, créant une atmosphère très lourde …

ENIEME ATTAQUE DES POSITIONS DES FAMAS AU NORD DU MALI : Les hélicoptères de combat de l’Armée malienne se font toujours attendre

Les attaques meurtrières contre les soldats maliens se comptent par dizaines au point d’être banalisées. Même si, par ailleurs, les autorités ne ratent aucune occasion pour clamer leur détermination à faire des FAMA une armée équipée et entrainée à hauteur de mission. Beaucoup de décisions ont été prises en faveur …

Mme SIDIBE DEDEOU OUSMANE, S. G. CDTM : « L’arme du syndicalisme c’est la grève mais elle n’est pas toujours efficace »

Secrétaire générale de la Centrale démocratique des travailleurs du Mali (CDTM), Mme Sidibé Dédéou Ousmane, est aussi la directrice des affaires juridiques et du contentieux de l’Institut national de prévoyance sociale (INPS). Dans l’entretien ci-dessous, elle évoque les grèves qui paralysent le pays et les recettes de sa centrale syndicale …

Abdoulaye Idrissa Maïga à la primature : Déjà du bon et du moins bon

A peine une semaine à la tête du gouvernement, Abdoulaye Idrissa Maïga commence à émettre des signaux en bien et en moins bien. En remplaçant Modibo Kéïta à la primature, Abdoulaye Idrissa Maïga trouvait une situation sociale pas stable. Les grèves des médecins et des enseignants ne lui donnaient aucun …