dimanche 27 septembre 2020
Accueil | Politique | Bras de fer entre le Rassemblement des Forces Patriotiques du 5 juin et le pouvoir d’IBK : De nouveaux adhérents renforcent le rang

Bras de fer entre le Rassemblement des Forces Patriotiques du 5 juin et le pouvoir d’IBK : De nouveaux adhérents renforcent le rang

Le siège de la Coordination des Mouvements et Associations de l’Imam Mahmoud Dicko (CMAS) a servi de cadre 08 juin 2020, au quartier Faso Kanu à un point de presse organisée par la CMAS, le FSD, EMK (Espoir Mali Koura) et alliés présidé par le coordinateur de la CMAS, Issa Kaou Djim. C’était en présence de Dr Choguel Kokala Maïga du FSD ; le coordinateur Espoir Mali Koura Cheick Oumar Sissoko, le chroniqueur Boubou Lah, le secrétaire général du parti MC-ATT de Jeamille Bittar ; ainsi que plusieurs sympathisants

 

Le but de ce point de presse était d’éclairer la lanterne de l’opinion nationale et internationale sur l’état dévolution du mouvement appelant au départ du Président de la République, au lieu de la Troïka, a été baptisé :  Mouvement du 5 juin du Rassemblement des Forces Patriotiques : M5RFP , pour qui,  l’objectif ne change pas

Au cours des échanges, il a été question de déclarer l’adhésion de plusieurs partis politiques et associations qui sont entre autres : le Rassemblement pour le changement R.P.C d’Abdoulaye Doucouré ; le Cercle de Réflexion et d’Action pour la Gouvernance, du Dr Mamadou THIERO ; la Coordination des Enseignants du Secondaire du District de Bamako (CSDEB), de Mamadou SOUMARÉ ; ainsi que d’autres associations politiques.

Les initiateurs du Mouvement du 5 juin ne décolèrent pas malgré l’échec de l’ultimatum donné au président de la République à démissionner le jour de la grande manifestation. La coalition projette d’organiser une Assemblée générale, demain jeudi 11 juin, pour décider de la manifestation prochaine. « Nous organisons une Assemblée générale avec tous les adhérents au Mouvement du 5 juin pour décider de la prochaine sortie », dévoile Issa Kaou NDjim, Coordinateur général de la Coordination des mouvements, associations et sympathisants de l’imam Mahmoud Dicko (CMAS).

« On est prêts à toute négociation, mais à condition que celle-ci puisse aboutir au départ du président de la République », a indiqué M. NDjim sur un ton catégorique en réaction à l’offre de dialogue du gouvernement qui se dit favorable à l’aboutissement des aspirations légitimes des manifestants, dans un communiqué publié le lendemain du grand rassemblement du vendredi passé.

Pour le président du FSD, Choguel Kokala Maïga, l’objectif ne change pas. « Nous voulons une ère nouvelle pour le Mali, il faut que le peuple malien donne une leçon au monde entier et que l’on  obtienne le changement de ce régime pacifiquement » avant de féliciter le professionnalisme des forces de l’ordre le 5 juin dernier.

À l’issue du point de presse, une assemblée générale est prévue au siège de la CMAS pour le jeudi 11 juin pour l’intégration d’autres différents partis politiques et associations et pour une meilleure prise de décision.

Concernant d’éventuelles négociations entre gouvernement et  désormais membres du M5RFP, ces derniers déclarent que si, celles-ci devaient se tenir, elles ne porteront uniquement que sur les conditions de la démission de Ibrahim Boubacar KÉITA, sous peine de trahir la cause du mouvement.

Dans leur nouvelle méthodologie d’approche, les contestataires de l’actuel régime invitent toutes les forces vives de la nation afin que celles-ci puissent rallier leur lutte pour obtenir le départ du Chef de l’État. Il s’agit entre autres de la CTSM, de l’UNTM, l’APCAM, de la chambre de commerce, des métiers, des confessions religieuses dont le Haut Conseil Islamique, l’église catholique et protestante.

S’agissant de la date de la prochaine marche, le M5RFP déclare qu’une grande Assemblée Générale se tiendra le jeudi 11 juin 2020 pour déterminer la date exacte de celle-ci à travers une conférence de presse. Avant d’exhorter ses militants à se mobiliser autour d’eux afin d’atteindre le chiffre record d’un million de personnes. À cet effet, les Maliens de la diaspora sont fortement mis à contribution.

Avant de terminer, ils ont promis de donner une leçon de lutte pacifique au reste du monde, en appelant leurs membres à s’abstenir strictement de toutes formes de violence contre les édifices publics.

Aïssétou Cissé

Malick Diancoumba

Voir aussi

FAUX DEBAT DE GENERATION AU SEIN DU M5 RFP : qui veut intenter un procès contre Mountaga Tall, Choguel K. Maiga et Mohamed Ali Bathily ?

Certains jeunes cadres au sein du M5 RFP, assoiffés du pouvoir et en manque d’arguments, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils