vendredi 25 septembre 2020
Accueil | Politique | POUR LE M5-RFP : Seule la démission du président IBK est négociable

POUR LE M5-RFP : Seule la démission du président IBK est négociable

La troïka composée de la CMAS, d’EMK et du FSD qui exige la démission d’IBK s’est agrandie pour donner naissance au Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP). Concerté par la communauté internationale qui négocie une issue favorable, ce mouvement estime que seul le départ du président IBK est négociable. Une révélation faite lors d’un point de presse avant-hier (lundi 8 juin 2020).

Après son grand rassemblement organisé le 5 juin 2020 pour exiger la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta, le Mouvement du 5 juin-Rassemblement des forces patriotiques (M5-RFP) vient d’enregistrer de nouvelles adhésions. Les partis politiques MC-ATT de Jeamille Bittar, le Cercle de réflexion et d’action pour la bonne gouvernance-Mali Koura (CRAG-Mali Koura), le Rassemblement pour le changement (RPC) ainsi que le Syndicat des enseignants du secondaire ont tous matérialisé leur adhésion au sein de ce grand rassemblement pour demander la démission du président de la République.

L’imam Mahmoud Dicko qui pilote le Mouvement a reçu le dimanche (7 juin 2020) une délégation de l’Union Africaine et de la Minusma qui tente de négocier une réconciliation entre le pouvoir et les contestataires. Mais pour M5-RFP, l’objectif visé reste la démission du président Kéita. « Nous continuons la lutte jusqu’à l’objectif final, la démission d’Ibrahim Boubacar Kéita et de son gouvernement », a défendu le président d’Espoir Mali Koura (EMK), M. Cheick Oumar Sissoko. Le Coordinateur général de la Cmas, M. Issa Kaou Djim, abonde dans le même sens. « Nous pouvons seulement accepter de discuter pour organiser le départ d’Ibrahim Boubacar Kéita ».

Pour ainsi gonfler ses rangs et réussir la démission d’IBK à sa prochaine sortie, le M5-RFP se lance à la conquête de toutes autres organisations socioprofessionnelles du Mali dont l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM), la Centrale démocratique des travailleurs du Mali (CDTM) et le Conseil national des jeunes (CNJ). Le mot d’ordre de la prochaine marche sera donné après l’Assemblée générale qui se tiendra le jeudi 11 juin 2020 au siège de la Cmas.

Et cette fois-ci, les organisateurs entendent bien atteindre leur objectif (la démission d’IBK). Choguel Kokala Maïga a d’ailleurs appelé les uns et les autres à travailler dans les quartiers et au sein des familles pour l’atteinte de l’objectif final.

Oumar Alpha

Malick Diancoumba

Voir aussi

FAUX DEBAT DE GENERATION AU SEIN DU M5 RFP : qui veut intenter un procès contre Mountaga Tall, Choguel K. Maiga et Mohamed Ali Bathily ?

Certains jeunes cadres au sein du M5 RFP, assoiffés du pouvoir et en manque d’arguments, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils