lundi 21 septembre 2020
Accueil | Oeil du combattant | Sikasso : La visite  tardive

Sikasso : La visite  tardive

Généralement, au cours d’une manifestation ou un échauffement électrique, les responsables de l’État s’y rendent pour apaiser les tensions à temps réel, contrairement à certains de nos ministres. C’est le cas à Sikasso quand nos dirigeants se sont rendus pour présenter de soidisant condoléances aux proches des victimes.

 

Les manifestations de contestations contre les résultats définitifs des élections législatives se sont déroulées un peu partout au Mali. Mais celle de Sikasso a été plus violente que les autres, par l’arrivée de la force spéciale antiterroriste (Forsat). Elle a enregistré plusieurs blessés qui ont reçu des balles réelles, et par la suite, admis à l’hôpital. Malheureusement,  une des victimes de la (Forsat) a perdu la vie quelques jours après.

C’est seulement à la suite de ce décès que les autorités se sont déplacées pour rendre visite aux blessés et présenter par l’occasion leurs condoléances à la famille du défunt. Quel mépris aux populations de Sikasso !

Tirer à balle réelle sur des innocents qui sont dans la rue pour contester les votes et réclamer leurs dus est tout simplement criminelle. Tout cela n’est autre que la conséquence de ces élections émaillées par beaucoup de facteurs. De la présence de la maladie à coronavirus à la crise économique en passant par une situation sécuritaire. Chose qui n’a pas changé d’avis le président de la République qui tenait coute que coute à l’organisation de ces élections. Et quelles élections ! Elles se sont déroulées sur le quart du territoire malien avec peu de participants. Après avoir bravé la pandémie Corid-19, les électeurs auraient compris que leurs voix ont été volées pour asseoir la majorité du parti présidentiel. Et c’est la cause de leur mécontentement.

Finalement IBK et son régime ont eu ce qu’ils veulent, mais à quel prix?

Que faire de leur compassion ? On ne peut pas tirer à balles réelles sur des jeunes et venir après demander la clémence des siens. C’est trop facile. Les Maliens ont élu IBK pour les protéger, mais pas pour tirer sur leurs enfants comme des lapins. Dieu ne dort pas !

FOUINEUR

Malick Diancoumba

Voir aussi

Révélation de Me Kassim Tapo sur Me Mohamed Aly Bathily  : « Dix pauvres millions de francs CFA d’IBK… »

Dans un fragment de vidéo publiée dans la nuit du lundi 24 août dernier, Me …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils