lundi 1 mars 2021
Accueil | Société | Respect des mesures barrières dans les écoles : les élèves entre joie et inquiétude !  

Respect des mesures barrières dans les écoles : les élèves entre joie et inquiétude !  

Le dernier communiqué du ministère de la Santé et de développement social montre que les cas positifs au Covid-19 diminuent. Les parents d’élèves s’inquiètent de la vie de leurs enfants après la rentrée des classes malgré les efforts des établissements et des autorités.  

 

Depuis samedi dernier, à travers ce communiqué du ministère de la Santé et de développement social, le nombre de cas positifs au covid19 s’amenuise dans ces derniers temps selon les derniers échantillons testés. Une bonne nouvelle pour les parents d’élèves, les responsabilités d’établissements, les Enseignants, etc. Mais aussi, le gouvernement de la transition qui ne cesse de montrer leur détermination pour venir à bout de cette pandémie mondiale. Des efforts qui, à notre humble avis, commencent à porter son fruit depuis quelques jours. Tous ces aspects sont avantageux pour éviter les lacunes cumulées du passé dans l’éducation malienne. En effet, nous l’espérons que cela continue d’une manière durable. Ceci est aussi utile pour les activités socio-économiques, financières et culturelles. Mais ici, la question répond à l’éducation qui est une préoccupation majeure pour nous tous. En revanche, des établissements, pardon, des élèves seraient un peu écartés par des mesures barrières, quand nous les croisons sur le chemin de l’école ou même quand nous les observons dans des écoles, sans masques, même si une demande de main-forte des frères et sœurs et aussi des parents est souhaitable pour s’en procurer. Dans ce sens, pour mieux gagner la confiance de tout un chacun, il serait important que les directeurs d’écoles et les enseignants redoublent d’efforts pour permettre aux élèves de bénéficier les moyens pour se protéger contre cette maladie planétaire. Aussi, les parents d’élèves devraient probablement accompagner leurs enfants sans oublier aussi au gouvernement, malgré les efforts déjà déployés dans ce cadre pour mieux faire encore, ou faire sortir notre école dans une situation qui n’est pas la sienne. Ces démarches faciliteront les tâches aux services de santé, et permettront aussi de faire de notre école meilleure de toute l’Afrique de l’Ouest et le reste du monde. Ensemble pour ce combat !

Lassana Sow, stagiaire

Malick Diancoumba

Voir aussi

DIASPORA : Bientôt une semaine de la diaspora   

  Initier une semaine de la diaspora est l’une des recommandations majeures issues de la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils