vendredi 25 juin 2021
Accueil | Société | 1re Session ordinaire de l’APDP : les acteurs œuvrent pour l’atteinte de leurs objectifs  

1re Session ordinaire de l’APDP : les acteurs œuvrent pour l’atteinte de leurs objectifs  

Le Président de l’Autorité de la Protection des Données à caractère Personnel, Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara a présidé les travaux de la 1re Session ordinaire de l’année 2021 de l’APDP. C’était hier lundi 1er février 2021, dans sa salle de conférence en présence des Commissaires ; des Cadres de ladite Autorité.  

 

Après avoir exprimé une pensée pieuse pour toutes les personnalités décédées courant 2020 et 2021 pour des causes diverses, le Président de l’Autorité de la Protection des Données à caractère Personnel, Oumarou Ag Mohamed Ibrahim Haïdara a, au cours de son discours d’ouverture exprimé sa satisfaction d’ouvrir la première session ordinaire de ladite institution. Avant d’assurer son entière disponibilité pour la réussite des tâches qui leur sont assignées.

 

Il a précisé qu’au regard du volume des dossiers soumis à l’examen, les administrateurs mesurent la délicatesse et la complexité des missions que la loi sur la protection des données personnelles les a conférées.

Cette présente session s’ouvre dans un contexte national et international en constante mutation, marqué par de multiples menaces et de nombreux défis liés à l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication sur la vie des citoyens. Elle intervient seulement cinq (5) jours après la célébration de la journée internationale de la protection des données personnelles et s’étendra sur dix (10) jours.

« Je vous demande de veiller à ce que notre Institution assume ses responsabilités ; en œuvrant dans l’atteinte des objectifs que nous nous sommes assignés. Il ne faut pas perdre de vue que l’Autorité est conseil d’accompagnement et de sanction de toutes les structures appelées à effectuer des traitements des données à caractère investi d’une mission d’assistance, de personnel », a-t-il laissé entendre.

Pendant cette session ont été délibéré : des dossiers de demande d’autorisation et de déclaration adressées à l’Autorité par de nombreuses structures et des personnes physiques animées du souci de conduire leurs activités dans les voies définies par la foi ; l’examen de certains contentieux dont l’importance requiert qu’une attention particulière leur soit accordée ; et la validation du programme de contrôle des traitements de données personnelles pour l’année 2021 proposé par les Directions techniques de l’Autorité.

Pour terminer, il a déclaré qu’à la suite des démarches entreprises par l’autorité, à savoir les missions de contrôles, d’information et de sensibilisation, les communiqués au grand public et les multiples lettres de demande de mise en conformité : « l’APDP s’en félicite d’autant plus qu’elle observe à travers ses missions un véritable changement de comportement, des responsables de traitements désormais convaincus du bien-fondé de ladite Autorité, mais aussi, et surtout de la nécessité de la sécurisation des renseignements personnalisés stockés dans leurs bases de données respectives ».

 

Aïssétou Cissé

Malick Diancoumba

Voir aussi

Jeunesse et Solidarité participative: Quand deux associations juvéniles se donnent la main, pour apporter leur petite pierre à l’édifice national.

Dans un contexte de difficulté de tout genre, qui malheureusement a accentué la pauvreté financière, …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils