mardi 22 juin 2021
Accueil | Société | Reforme du secteur de la sécurité et terrorisme : Quel rôle et prévention pour les femmes

Reforme du secteur de la sécurité et terrorisme : Quel rôle et prévention pour les femmes

Depuis la salle de conférence du Centre Aoua Keita, le 21 juin dernier, il était question pour les responsables de l’Association pour le progrès et la défense des droits des femmes (APDF), avec à sa tête l’ambassadeur Fatoumata Siré Diakité, et des partenaires comme Partners West Africa Sénégal et National Endowment for Democracy, de procéder à des ateliers d’information et de sensibilisation sur le rôle des femmes dans le processus de Réforme du Secteur de la Sécurité (RSS) et la prévention du terrorisme.

Le processus de reforme du secteur de la sécurité, qui n’est plus à présenter à la nation, constitue une vision du gouvernement du Mali, porteur de résultat efficace en matière de la protection des personnes et des biens sur l’ensemble du territoire. En cours d’application, ce projet de reforme en question vient de bénéficier de l’appui d’information et sensibilisions de la part d’un regroupement de femmes de la société civile (APDF) à travers des ateliers thématiques à Bamako et dans les régions de Ségou et Mopti. Au cours de l’entrevue de Bamako ayant regroupé, comme participants, plusieurs femmes notamment celles œuvrant dans les unités des forces et de sécurité, le programme prévoyait une présentation sur la sécurité et la reforme du secteur de la sécurité, le concept de la sécurité humaine et le terrorisme-radicalisme religieux. Dans la phase d’ouverture des travaux où la présidente nationale de l’APDF, Fatoumata Siré Diakité, a intervenue, elle soulignait dans un premier temps que son organisation a le plaisir d’organiser cette activité à Bamako et dans les régions du pays et que le thème était plus que d’actualité. Elle disait aussi que le Mali se trouve en pleine restructuration du secteur de la sécurité a travers la mise en place des commissions d’experts composée de corps habillés et des civiles. Quant à la prévention du terrorisme, la présidente soulignait toute une batterie de programme. C’est une lutte de longue haleine, une lutte multiforme et multidimensionnelle contre la quelle, un seul pays ne saurait être capable, comme l’ex président du Mali Amadou Toumani Touré a eu à le dire un moment. Comment nos Etats africains peuvent-ils prévenir le terrorisme, qui est un phénomène mondial s’interroge t- elle ? Quand nous regardons les capacités de riposte de nos différents Etats et les capacités des forces de défense et de sécurité en lien avec le contexte mondial du terrorisme, on s’inquiète de la manière de parvenir à bout de la menace terroriste. Donc on va réfléchir à ça conclu telle. Comment prévenir le terrorisme dans nos Etats au Sahel, comment les autres partenaires peuvent-ils nous aider, est ce que, ce sera sur la base de nos propres projets et programmes où d’autres mesures car la sécurité demeure toujours une priorité mondiale. Selon les propos du Gal. Lamine Cissé, représentant du partners west africa Sénégal, le rôle de la femme dans la prévention et même la résolution du terrorisme, il se pencherait entre autres phénomène sur la fonction première et primordiale de la femme africaine et surtout malienne concernant l’éducation de nos enfants car la première étape des dangers du terrorisme est le recrutement. Or à l’heure actuelle au Mali et ailleurs, le terrorisme tire son fondement sur la religion notamment musulmane. Nos enfants doivent donc impérativement connaitre leurs religion : musulmane où chrétienne afin de pouvoir distinguer la vérité du reste. L’intervention du représentant du ministre de la promotion de la felle de l’enfant et de la famille, Souleymane Niaré, a porté sur la fait que le département partage cette préoccupation qui est le rôle de la femme dans le processus du reforme du secteur de la sécurité et la prévention du terrorisme. Au parfum de la démarche de l’APDF, le département de la femme a mobilisé son équipe à travers son secrétariat permanent de suivi de la mise en œuvre de la politique genre pour venir participer aux travaux. Les défis sécuritaires au Mali et dans le monde sont grands et complexes interpellant toutes les compétences des nations.

  1. Mohamed BELLEM LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Liberté provisoire accordée à Rasta: Moins virulent à sa sortie du MCA après un mois de détention !

Par une lettre publiée sur les réseaux sociaux, M. Youssouf Bathily dit Rasta demande pardon …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils