mardi 26 octobre 2021
Accueil | International | Réduire la faim et la pauvreté dans le monde : Le FIDA s’engage à faire des prêts et dons de plus de 3 milliards de dollars

Réduire la faim et la pauvreté dans le monde : Le FIDA s’engage à faire des prêts et dons de plus de 3 milliards de dollars

Le Fond international de développement agricole se fixe un objectif ambitieux pour réduire la faim et la pauvreté dans le monde. Face à une recrudescence de la faim due aux conflits et aux changements climatiques, l’organisation internationale a annoncé, le mardi dernier, un projet de mobilisation de contributions. Un engagement qui va permettre de financer un programme de prêts et de dons d’un montant de 3,5 milliards de dollars US pour faire reculer la pauvreté et la faim. Elle s’est fixée cet objectif à un moment où le Mali, en 2018, va faire face à plus de 4 millions de personnes menacées par l’insécurité alimentaire.

L’objectif annoncé par les 176 Etats membres du FIDA, dont le Mali, lors de la dernière session de la consultation sur la reconstitution des ressources du Fonds permettra à l’agence onusienne de lutte contre la famine d’élargir son programme de prêts et dons de 10%. Il s’agira d’intensifier et d’améliorer ses opérations sur la période triennale 2019-2021.Pendant ces trois ans, le fonds international de développement agricole estime que ses projets et programmes aideront 47 millions de petits exploitants agricoles à accroître leur production grâce à un meilleur accès aux technologies, aux services financiers et aux connaissances. Les projets faciliteront également l’intégration de 46 millions de ces Agriculteurs dans les marchés. «De plus, 24 millions de personnes seront plus résilientes face aux effets des changements climatiques et des phénomènes climatiques extrêmes ; 12 millions autres auront une meilleure nutrition et 44 millions verront leur situation économique s’améliorer » selon l’organisation.

Pour atteindre de ces objectifs, le FIDA compte intensifier ses activités face aux changements climatiques et pour la nutrition et l’égalité hommes-femmes. Selon le Président du Fonds, Gilbert F. Houngbo, la cible particulière serait l’emploi des jeunes afin de contribuer à relever l’un des défis majeurs auxquels la majorité des pays de nos jours sont confrontés.

Lors de cette rencontre du FIDA, il ressort que la faim est en hausse pour la première fois en dix ans.

En septembre 2017, de nouveaux chiffres ont montré que la faim avait augmenté pour la première fois en 10 ans, touchant ainsi 815 millions de personnes en 2016, soit 38 millions de plus qu’en 2015 à cause des changements climatiques et de la recrudescence des conflits qui devient recrudescent.

Ces efforts du FIDA s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre du Programme de développement durable à l’horizon 2030, en particulier les objectifs de développement durable 1 et 2 sur l’élimination de la pauvreté sous toutes ses formes et la lutte contre la faim.

Dans le Rapport d’OCHA concernant le Mali, le contexte humanitaire est estimé à 4.09.5000 de personnes qui auront besoin d’assistance humanitaire en 2018 contre 3,7 millions en 2017. Ce qui est probablement dû à la situation sécuritaire du pays.

Adama A. Haïdara: LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Renforcement annoncé de la présence américaine au Sahel sur fond de brouilles entre Paris et Washington: À quelque chose, malheur est bon

  Entre Washington et Paris, rien ne va plus depuis que l’Oncle Sam a fait …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils