lundi 6 juillet 2020
Accueil | Société | Propositions du Chérif de Nioro pour une sortie de crise : Manassa, Karim et Timbiné persona non grata dans la gestion du pays

Propositions du Chérif de Nioro pour une sortie de crise : Manassa, Karim et Timbiné persona non grata dans la gestion du pays

Le Chérif de Nioro a encore parlé d’IBK et sa gouvernance le vendredi dernier. Au cours de sa bénédiction, M’Bouyé  a formulé une proposition de sortie de crise. Lui qui est un proche de l’Imam Dicko et ses amis connait mieux ce qui peut sauver le pays.

Le Chérif de Nioro dit M’Bouyé,  a réitéré ses demandes de mise à l’écart de Manassa, de Karim comme il l’avait annoncé il y a quelque temps en demande à IBK de se « séparer » de cette dame Manassa et de son fils Karim.  Mais cette fois-ci, le chérif a ajouté le nom de l’actuel Président de l’Assemblée Nationale, Moussa Timbiné. Ce dernier est détesté pour n’avoir pas selon le Chérif gagné l’élection. « Je demande des élections législatives partielles, car pour nous, beaucoup de ces députés n’ont pas été élus notamment le Président de l’Assemblée nationale, Moussa Timbiné », lance M’Bouyé.

Il demande à IBK de chasser Manassa Dagnoko et dissoudre la cour constitutionnelle dont le rôle de sa présidente, selon lui, a été d’inverser les résultats et léser les faibles.  Et enfin, il recommande que Karim Keita soit mis à l’écart de la gestion du pays. « Car tout ce que celui-ci peut poser ne fera que renforcer la haine des Maliens envers le président de la République. Karim ne fait rien de bien pour le pays. Pour preuve, quand Karim voulait être président, IBK s’était opposé et avait même menacé de chasser Karim de chez lui. Il a fallu que j’intervienne auprès d’IBK pour laisser Karim Keita se présenter aux législatives, a-t-il fait savoir. Je ne savais pas que Karim serait si mauvais », conclut-il.

M’Bouyé a proposé aussi  la mise en place d’un gouvernement d’union restreint de 22 à 25 membres avec à sa tête un Premier Ministre de consensus. Il propose à ce que les départements de souveraineté (Défense, Sécurité Intérieur, administration Territoriale, Économie et Finances et affaires étrangères) soient confiés à  des personnes qualifiées et de bonne moralité. Il est allé jusqu’à proposer des personnes à certains postes tels que l’économie ( Abdoulaye Daffé), et l’entrée de Choguel K. Maïga  dans ce gouvernement. Par contre, il a souhaité que les départements de la Défense, des Affaires étrangères et de la Primature conservent leurs ministres de l’ancien gouvernement. Ainsi ce gouvernement conduira le pays jusqu’à la fin du mandat de IBK en 2023.

Cependant, il est conscient que le Président de la République, « IBK est incapable de prendre cette décision sans l’aval de sa famille et restera dans sa posture actuelle ». « Si le M5-RFP, avertit le Cherif de Nioro,  décide aussi de camper sur sa position je les soutiendrai jusqu’au bout ».

Bourama Kéïta

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

Drame survenu à Bankass le 1er juillet 2020 : Les mouvements et associations ‘‘Dogon’’ réclament la démission du PM Boubou Cissé pour incapacité

C’est à la faveur d’un point de presse animé le Mouvement ‘’Baguinè Sô ‘’ et …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils