mardi 1 décembre 2020
Accueil | Société | Point de presse du Comité National pour le Salut du Peuple : Le CNSP a demandé la reprise des activités hier

Point de presse du Comité National pour le Salut du Peuple : Le CNSP a demandé la reprise des activités hier

Les auteurs du putsh contre le régime IBK ont animé un point de presse, au cours duquel il a donné des précisions de taille, afin d’assurer le bon fonctionnement de l’État. C’était mercredi 19 août 2020, au camp Soundiata de Kati.
Seulement à 24 heures, après leur opération, les militaires regroupés au sein du Comité Nationale de Salut du Peuple (CNSP) organisent leur première rencontre avec les hommes de médias.

À l’entame, le Porte-parole du CNSP, le Colonel-major Ismaël Wagué a rappelé que sous embargo, le pays n’a d’autre porte de sortie salutaire que la reprise des activités, afin d’assurer le bon fonctionnement de l’État.
Après la réussite de leur opération, il a salué et remercié l’engagement citoyen du peuple malien. Il a également témoigné son attachement à la démocratie avant d’inviter la population à vaquer librement à leurs occupations pour reprendre sainement leurs activités, à partir d’hier, 20 août 2020. Ainsi, pour donner plus d’assurances à la population malienne, victime de toutes sortes de violence, le CNSP promet leur sécurisation et celle de leurs biens.
Au cours de sa déclaration, le Porte-parole du CNPS a lancé une très sérieuse mise en garde à l’adresse des porteurs d’uniforme tentés par des opérations de rackets et à tous ceux qui s’adonnent aux actes de vandalisme et de destruction d’édifices publics, qui feront l’objet de sanctions.
Il a insisté sur le caractère pacifique de leur opération et a apporté un démenti face aux allégations faisant croire aux morts de 4 personnes et des blessés au cours de leur opération. Il a insisté qu’aucun mort n’est à déplorer au cours de leur opération du mardi : « s’il y’a eu quatre morts et des blessés, comme le disent certaines sources, cela s’est produit ailleurs », a-t-il précisé.

Aïssétou Cissé

Malick Diancoumba

Voir aussi

Transition civilo-militaire : la poudre de perlimpinpin ?

La chute du régime de l’ex-président Ibrahim Boubacar Kéïta aura été voulue et saluée par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils