samedi 28 novembre 2020
Accueil | Société | Enfin le Mali libéré. OUF ! : Dieu merci le mali se retrouve

Enfin le Mali libéré. OUF ! : Dieu merci le mali se retrouve

Le génie malien, une fois encore, donne la preuve qu’il existe et que grâce à Dieu, rien ne peut l’anéantir. Nous devons, après avoir remercié le bon Dieu, rendre un hommage mérité aux membres du mouvement M5 RFP qui, au risque de leur vie, se sont engagés pour libérer le peuple. Dans ce cadre, l’Imam Dicko a droit à une mention spéciale. Dieu merci pour avoir amené IBK à faire de son dernier discours celui du déshonneur le plus profond. Nos sincères remerciements doivent aller aussi et surtout à nos vaillants militaires. Ces patriotes émérites ont, avec courage et dextérité, fourni au peuple malien l’accompagnement nécessaire pour atteindre le but commun. Objectivement, le Mali a besoin d’un contexte nouveau et d’actions novatrices, pour ce faire, je demande à nos vaillants militaires de ne pas se laisser attirer par l’appât du pouvoir comme on l’a vu souvent. Ils sont entrés dans l’Histoire de la plus belle manière. Et la plus belle manière d’en sortir, c’est de ne pas s’accrocher au pouvoir.
Pour finaliser la noble mission qu’ils ont réussie, ils doivent aider les civils à mettre en place un comité de patriotes compétents et intègres.

Sur cette trajectoire, ils doivent, après avoir rétabli l’ordre, veiller à ce que la classe politique n’engage pas une sorte de discussion byzantine autour de la quête du pouvoir. Le peuple n’en a pas besoin. Quant à la jeunesse Malienne, je la félicite chaleureusement et lui dis qu’à partir de ce moment, elle a l’obligation de s’améliorer ; d’être constante dans la quête du courage, de la droiture, de l’honnêteté et de toutes les vertus communes à notre culture et aux différentes religions. Le Mali se retrouve. Le peuple malien doit rester serein en face des vagues de condamnations qui déferlent. Nous devons assumer notre destin et accepter les difficultés et les sacrifices inhérents à tout début. La pluie passera. Après la pluie, c’est le beau temps. Quant aux organisations africaines, j’avoue qu’elles ont trahi l’esprit des patriotes africains qui les ont créées. Elles sont maintenant inadéquates et inappropriées. Elles ne font que s’acharner à maintenir les peuples sous le joug des dictateurs qui sont en réalité, leurs prédateurs. Je prends ici pour exemple un des barons actuels de la CEDEAO qui de façon décevante
S’est illustré comme avocat Zèlé pour le maintien de notre sous-région dans la servitude monétaire de la France. Dans l’idéal de leurs créateurs, les organisations africaines avaient pour mission première d’opérer l’intégration de l’Afrique et de lutter contre les verrous (monétaires, militaires, culturels et autres) dans lesquels les colonisateurs l’ont confinée. Dans l’intérêt des peuples africains, toutes les organisations méritent d’être reformées et réorientées. En effleurant cet aspect des choses, je rends en passant, un hommage infini à tous les dignes africains qui, comme le sénégalais Cheick Anta Diop, ont mis leur intelligence et leur talent au service de la cause africaine.
Concernant les réactions extra-africaines, il n’y a rien de surprenant.
J’ai souri en voyant une certaine presse ramener cette insurrection populaire à la dimension d’une simple mutinerie militaire. Je suis sûr que les tenants de ce propos se sont fait ridiculiser aux yeux de l’opinion objective. Ces mercenaires de la communication parmi lesquels des Français noirs sont bien connus comme éléments soumis et inféodés au service du courant néocolonial. Ils sont connus pour être sans morale et sans culture.
Ce changement sera, à n’en pas douter un pas important dans la résolution de la crise du Nord du Mali. Il est clair que sans le soutien pernicieux de l’impérialisme occidental et ses complices nationaux, la simple population civile du Nord pourrait venir à bout de ces bandits armés et ces trafiquants de drogues regroupés au sein du MNLA, j’espère que ce changement sera une opportunité pour les bonnes volontés éprises de justice et de paix à travers le monde, de venir au secours du Mali.
Restons vigilants pour parer à toutes éventualités. Vive le Mali uni et indivisible !
Vive la justice et la paix dans le monde !
Elhadj Drissa Doumbia Ecrivain domicilié à Yirimadio Bamako

Malick Diancoumba

Voir aussi

SOUTIEN AUX INSTANCES JUDICIAIRES DANS TROIS CERCLES : la MINUSMA appuie en matériel de lutte contre la COVID-19

Remis de matériels pour prévenir la propagation de Covid-19 aux autorités judiciaires des cercles d’Ansongo, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils