vendredi 27 novembre 2020
Accueil | Société | MISE EN ŒUVRE DE LA TRANSITION : La Cédéao satisfaite des efforts accomplis sur la voie de la normalisation

MISE EN ŒUVRE DE LA TRANSITION : La Cédéao satisfaite des efforts accomplis sur la voie de la normalisation

La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) est satisfaite de la mise en œuvre de la transition au Mali, a déclaré ce dimanche le président de la République du Ghana, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo qui a effectué une «visite de solidarité» dans notre pays le dimanche 11 octobre 2020.

 

«Je suis là pour rassurer le président de la transition du soutien de la Cédéao et apprécier l’évolution des choses. Nous allons tout mettre en œuvre afin que la transition réussisse», a assuré le président en exercice de la Cédéao, Nana Addo Dankwa Akufo-Addo du Ghana, pendant sa visite éclair à Bamako dimanche dernier (11 octobre 2020). A l’issue de sa rencontre avec les autorités de la transition au Mali,  il a davantage apprécié les avancées politiques constatées pendant ce bref séjour de quelques heures dans la capitale malienne.

«Le Mali est sur la bonne voie… Je peux dire que la transition est bien partie…», a-t-il reconnu après sa rencontre avec le président, le vice-président et le Premier ministre de la transition au Mali. Cette audience d’environ une heure, suivie d’un déjeuner, a permis aux présidents Bah N’Daw et Nana Addo Dankwa Akufo-Addo d’évoquer «les grandes priorités» de la transition et de «fédérer leurs visions» sur le processus de normalisation.

Quant à la «Feuille de route» de la transition, le Chef de l’Etat ghanéen a souligné que le plus important est que «le Mali puisse tenir des élections transparentes et démocratiques dans les délais requis», c’est-à-dire au bout des 18 mois fixés comme la durée de la transition qui, selon la CEDEAO, a démarré le 15 septembre dernier.

Le président en exercice de l’organisation sous-régionale s’est également félicité de l’approche déclinée par les autorités maliennes en vue d’une transition réussie. «Les autorités maliennes ont montré leur bonne foi et parlé d’une manière très franche. Elles visent les mêmes objectifs que la CEDEAO. Je pense que nous travaillons ensemble pour faire évoluer les choses», a souligné M. Nana Addo Dankwa Akufo-Addo.

A noter que le président ghanéen a été devancé la veille (samedi 10 octobre 2020) à Bamako par le médiateur de la CEDEAO, M. Jonathan Goodluck du Nigéria, qui a aussi confié à la presse être «heureux des progrès accomplis» par le Mali. «Nous sommes ravis que le gouvernement nouvellement constitué du président Bah N’Daw fasse des progrès», a indiqué Goodluck Jonathan à son arrivée.

Selon la présidence malienne, le président Bah N’Daw s’est réjoui de cette visite qui s’inscrit dans l’accompagnement constant de l’organisation ouest africaine. Et pour des observateurs, la visite de la première personnalité de la CEDEAO au Mali est un signal fort quant à la normalisation de ses rapports avec ce pays. Et surtout que cette visite a eu lieu après la levée des sanctions contre Mali par les chefs d’État et de gouvernement de la communauté le 06 octobre dernier.

Avec un agenda au pas de charge, le président ghanéen a rencontré des diplomates et la communauté ghanéenne vivant au Mali avant de reprendre son vol vers le Ghana dans la soirée.

Kader Toé

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

L’organe législatif de la transition : un militaire démissionnaire pressenti à sa tête 

Le Conseil national de transition est pour le moment le dernier organe en gestation depuis …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils