dimanche 9 août 2020
Accueil | Société | Mesures de protection du Mali contre le covid-19 : L’Eglise Catholique suspend les messes publiques jusqu’à nouvel ordre !

Mesures de protection du Mali contre le covid-19 : L’Eglise Catholique suspend les messes publiques jusqu’à nouvel ordre !

En début de weekend, le président de la Conférence Episcopale du Mali, Mgr Jonas Dembélé, non moins évêque de Kayes, a rendu public la position de l’Eglise Catholique du Mali, par rapport à la lutte contre le covid-19.  Dans un communiqué de 2 pages, intitulé ‘’ Directives relatives à la lutte contre le coronavirus, aux filles et fils de l’Eglise Famille de Dieu communion fraternelle au Mali’, l’Evêque de Kayes, développe 13  points majeurs. Essentiellement, il  annonce la suspension des messes publiques. Par contre, il est précisé que les messes privées célébrées par seulement les prêtres continueront à l’attention des fidèles.

La menace de covid-19 pèse sur le Mali.  Conscient de cet état de fait, le Gouvernement sous les instructions éclairées du président de la République, est à pied d’œuvre pour empêcher la pénétration de cette maladie covd-19, ou au pire des cas, maîtriser sa propagation dans notre pays.

Pour contribuer à la réussite de  cette mission du Gouvernement, l’Eglise Catholique a décidé d’apporter sa pierre, cela à travers un document de 2 pages, contenant ses directives à l’égard des fidèles chrétiens catholiques.

Dans son communiqué, la Conférence Épiscopale du Mali (CEM) signale que  le coronavirus se présente comme un tsunami qui n’épargne  personne sur son passage. « Bien qu’aucun cas n’ait été enregistré dans notre pays, nous, Évêques, Administrateurs diocésains membres de la CEM, partageons les tristesses et les inquiétudes  qui animent tant d’esprit de gens. En effet, la pandémie de coronavirus nous désempare et provoque notre sens de responsabilité » peut-on lire dans ce communiqué. Dans lequel, la CEM,  salue les autorités du pays pour les décisions avisées qu’elles ont prises en ce moment.  Par la  même occasion, elle a salué les mesures  prises par le gouvernement  dans le combat contre ce covid-19, dont la menace pèse gravement sur le monde entier.

D’après la CEM, une riposte efficace à cette maladie ne peut être effective que grâce au respect strict des mesures édictées par les autorités compétentes.  C’est pourquoi,  la CEM invite tous les Maliens à les appliquer scrupuleusement dans leurs familles et dans leurs milieux professionnels.  « Le  comportement qui nous est recommandé est vital pour nous tous » étaye  la CEM.

Pour la conférence Épiscopale, en ce qui concerne l’Eglise  Catholique au Mali, les fidèles ont été exhortés à mettre en application les mesures de protection collective  et individuelle préconisées  par le Gouvernement pour éviter toute occasion de transmission de cette maladie les uns aux autres.

«  Les messes publiques (dominicale, de préceptes et quotidiennes) sont suspendues jusqu’à nouvel ordre. Par conséquent, les fidèles sont dispensés du précepte du dimanche et des jours de fête, comme de la participation à la messe quotidienne » précisent les responsables de l’Eglise Catholique du Mali.

Par contre, la CEM, précise que le fait de ne pas avoir les messes dans les Paroisses ne dispense pas les chrétiens de la prière qui reste une arme efficace pour affronter ce moment difficile. En même temps, la CEM, signale que les églises et les chapitres  resteront ouverts  dans la journée pour les prières privées des Paroisses et l’adoration du saint sacrement, notamment durant les dimanches.

Pour compenser, la suspension des messes publiques, l’Eglise Catholique du Mali, encourage les fidèles, là où cela est possible, de recevoir la  communion spirituelle  à travers la transmission en direct des messes à la télévision ou à la radio.

En plus de ces mesures, l’Eglise a suspendu également les cours de catéchèse, les stages ‘’baptizandi’’ et autres stages préparatoires aux sacrements  ainsi que les rassemblements des mouvements d’actions catholiques et de spiritualité  ainsi que des associations. De même, il a annoncé la fermeture de tous les séminaires (petits, moyens et grands) jusqu’à nouvel ordre.

Par Moïse Keïta

Malick Diancoumba

Voir aussi

Lanceni Balla KEITA sur la crise sociopolitique : “Le syndicat des chefs d’État a mal apprécié la profondeur de la crise de gouvernance sous IBK’’

Au commencement des activités du M5-RFP, j’ai bien conseillé à mon grand frère de Président …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils