mercredi 23 juin 2021
Accueil | Société | MARS ENTREPRENEURIAL MARCH DE YES INC. MALI: Assurer l’autonomisation de la Femme par des actions et non par la célébration

MARS ENTREPRENEURIAL MARCH DE YES INC. MALI: Assurer l’autonomisation de la Femme par des actions et non par la célébration

Pour une émancipation efficiente se traduisant pas une autonomisation productive, il faut célébrer la Journée de la Femme par des actions et non par la chasse aux uniformes et par des manifestations folkloriques. C’est ce que YES Inc. Mali a compris en substituant la journée de célébration à un mois d’actions au bénéfice de la Femme. Et cela à travers une initiative novatrice : Mars Entrepreneuriat March ! Lancée le 17 Mars 2019 à Bamako, cette «Action mondiale» est aujourd’hui dans une phase de dissémination qui a démarré le dimanche 1er mars 2020 au «Temple de l’Entrepreneuriat» (siège de YES Inc. Mali à Korofina).

 

Contribuer au rehaussement du potentiel productif à travers la vulgarisation de stratégie d’autonomisation financière des femmes ! Tel est l’objectif principal de l’initiative «Mars Entrepreneurial March» de YES Inc. Mali. Elle vise à susciter, encourager, soutenir, assister l’exécution d’initiatives innovantes en faveur de l’autonomisation financière de la Femme dans le monde chaque année durant tout le mois de mars.

Et aujourd’hui, ce programme est dans une phase de dissémination officiellement lancée au Mali le dimanche 1er mars 2020. C’était au cours d’une cérémonie qui marque aussi le début des activités d’un vaste programme de formation des femmes et des jeunes dans le domaine de l’entrepreneuriat. L’événement a été ainsi marqué par le témoignage des «Femmes millionnaires», c’est des Nyeleninw qui ont réussi à faire fortune dans l’entrepreneuriat et dont le parcours est assez enrichissant pour motiver leurs sœurs et filles à suivre leurs traces.  Elles sont en général parties de rien pour être aujourd’hui des femmes réellement autonomes. Ainsi, nous avons appris de la bouche de l’une de ces «Femmes millionnaires» (spécialisée dans la transformation des condiments et des céréales comme le fonio, le riz, le maïs) qu’elle a démarré avec juste… 5 550 F CFA !

La cérémonie de dimanche dernier se voulait surtout un cadre d’échanges afin de donner l’occasion aux femmes entrepreneures de parler de leurs difficultés, des obstacles à l’épanouissement de leurs business. Et le plus souvent, les contraintes conjugales (l’incompréhension des époux) constituent l’essentiel de ces difficultés. Et certains conjoints ont témoigné que, au départ, ils étaient réellement réticents à voir leurs compagnes s’engager dans l’entrepreneuriat.

Si dans la majeure partie des cas la communication parvient à lever les équivoques, certaines femmes ont dû réellement renoncer à leurs ambitions parce qu’il leur fallait faire le choix entre leurs foyers et leurs entreprises. N’empêche que, certaines ont aussi reconnu qu’elles doivent leur réussite entrepreneuriale au soutien de leurs époux.

«Objectivement, rares sont les hommes qui peuvent de nos entièrement subvenir aux charges de leurs familles… Les revenus de la femme sont donc incontournables pour le bien-être de la famille», a conseillé M. Kalilou Dama, coordinateur de YES Inc. Mali. «L’entrepreneuriat féminin est un facteur de quiétude  sociale», a également reconnu Abba Arby de la Direction nationale de la Jeunesse (DNJ) représentant le ministère de la Jeunesse et des Sports.

«Au regard du nombre croissant des demandeurs d’emploi versés  sur le marché chaque année, des effets du chômage, des crises sociales et économiques que vivent les jeunes et les femmes de notre pays et au-delà de l’Afrique, l’entrepreneuriat reste la clé de la création d’emplois», a-t-il souligner. Et d’ajouter, «YES Inc. Mali est dans un cycle continu de productivité et de production de solutions innovantes pour booster l’entrepreneuriat dans notre pays… Grâce à ses programmes, l’incubation est devenue un outil de premier ordre car ses adeptes sont aujourd’hui aguerris pour affronter sans aucun complexe le marché et sa farouche concurrence».

Lancé le 17 Mars 2019 à Bamako, «Mars Entrepreneurial March» a le soutien de YES Inc., un réseau entrepreneurial de droit américain, en partenariat avec le Fonds Entrepreneurial pour les femmes et les jeunes «Bitikini Climat & Impact Venture Capital» lancé le 5 janvier 2019 à l’occasion du premier Impact Economic Forum.  Ainsi, la meilleure initiative sera récompensée, de façon récurrente, du prestigieux Prix dénommé «Bitikini Innovation Challenge Awards» à la faveur de la Parade Africaine des Innovateurs (Hii-FESTIVAL) qui se déroule chaque année à Bamako.

Sachez que YES Inc. MALI est un réseau d’Entrepreneur (femmes et hommes, jeunes et vieux instruits ou analphabètes) qui développe des projets et programmes visant à générer un «Million de Femmes et Jeunes Millionnaires d’ici 2030». Un défi qui est en train d’être relevé !

Moussa Bolly

Malick Diancoumba

Voir aussi

Jeunesse et Emploi: Où en est le choix ?

La question du Job est devenue, depuis des années, un sujet palpable de la jeunesse. …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils