vendredi 22 octobre 2021
Accueil | International | MALI-ETATS-UNIS : 28,6 milliards de F CFA pour booster divers secteurs de développement

MALI-ETATS-UNIS : 28,6 milliards de F CFA pour booster divers secteurs de développement

MALI-ETATS-UNIS : 28,6 milliards de F CFA pour booster divers secteurs de développement

Dans le cadre de l’Avenant n°9 à l’Accord de subventions entre les deux pays, les gouvernements du Mali et des Etats-Unis d’Amérique ont signé le jeudi 29 mars 2018, plusieurs conventions de financement pour booster les secteurs de développement. Présidée par le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Tiéman Hubert Coulibaly, cette cérémonie s’est déroulée dans la salle de conférence du département en présence de l’Ambassadeur des Etats-Unis au Mali, SEM Paul A Folmsbee. On notait aussi la présence des ministres de l’Education nationale, M. Housseini Amion Guindo, celui des Collectivités territoriales, M. Alhassane Ag Hamed Moussa. Etaient aussi présents le directeur général de l’USAID au Mali, M. Scott G. Dobberstein et de nombreuses autres personnalités.
L’objet de cet amendement consiste à débloquer une enveloppe de 54,1 millions de dollars américains, soit 28,6 milliards de FCFA, reliquat du budget alloué au Mali au titre de l’année fiscale 2017. Couvrant la période 2016-2020, cet accord soutiendra des activités dans les secteurs de la santé, de l’éducation, de la bonne gouvernance, de la lutte contre le trafic d’êtres humains. S’y ajoutent la résolution des conflits et la réconciliation, la compétition politique et la conciliation, l’appui à la société civile et les appuis-programme. Intervenant juste après la signature et les échanges de documents avec le ministre malien des Affaires étrangères, l’ambassadeur des Etats-Unis au Mali, SEM Paul A. Folmsbee, a déclaré, que cet Avenant renforcera la paix et la sécurité en améliorant le secteur de la santé et de l’éducation de base au Mali, tout en favorisant la bonne gouvernance. Pour lui, bien que les chiffres et les statistiques soient importants à garder à l’esprit, cet accord est un symbole du partenariat solide entre les deux pays. Selon le diplomate américain, les Etats-Unis, comme notre pays, veulent un Mali démocratique, résilient et prospère.
«Les efforts en cours pour organiser des élections nationales libres, équitables et crédibles, ainsi que la récente visite du Premier ministre et de son gouvernement dans les régions du nord du Mali sont, nous l’espérons, les premiers signes des impacts positifs de cet accord et de la cohésion sociale au Mali», a souligné l’ambassadeur Folmsbee. Avant d’ajouter que «seul un Mali uni peut réaliser la paix».
Quant au ministre malien des Affaires Etrangères, M. Tiéman Hubert Coulibaly, il a indiqué que cette contribution concourt à compléter et à renforcer les acquis issus des interventions antérieures de l’USAID dans notre pays en matière de soutien à la croissance économique. En outre, M. Coulibaly a rappelé que le présent amendement intervient à la suite de celui signé le 4 janvier dernier pour en faire un montant cumulé de 71,5 millions de dollars en un peu moins de trois mois. «Vivement que cette bonne cadence se maintienne !», a-t-il souhaité.
Le chef de la diplomatie malienne a ensuite soutenu qu’au-delà du montant élevé de cette subvention, les programmes financés dans le cadre de l’Accord d’objectif de développement intitulé «les Maliens se forgent un avenir démocratique, résilient et prospère», démontrent à souhait leur nécessité et pertinence, car répondant aux préoccupations des populations maliennes.
Cependant, le ministre a insisté sur la prise de mesures concrètes pour la mise œuvre et le suivi correct de ces projets au bénéfice des populations maliennes. «Cela participe de la redevabilité si chère à nos partenaires et qui tient à cœur le président de la République, Ibrahim Boubacar Keïta», a-t-il affirmé. Enfin, Tiéman Hubert Coulibaly a indiqué que cette contribution permettra, une fois de plus et de façon efficace, de consolider les efforts constants du gouvernement dans sa lutte contre la pauvreté, la mauvaise gouvernance, les maladies, la malnutrition des enfants.
Dieudonné Tembely
tembely@journalinfosept.com

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Antony Blinken à Paris: une visite sous tension du secrétaire d’État selon la presse américaine

Officiellement dans la capitale française pour participer à une réunion de l’OCDE, Antony Blinken doit …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils