lundi 20 septembre 2021
Accueil | Politique | Loi sur la promotion du genre : La campagne de vulgarisation lancée hier

Loi sur la promotion du genre : La campagne de vulgarisation lancée hier

Dans le cadre de la traduction de cette orientation, le Gouvernement malien, à travers le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, a fait adopter par l’Assemblée Nationale la loi N°2015-052 du 18 décembre 2015 « instituant des mesures pour promouvoir le Genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives ».

Cette loi vise à réduire les inégalités dans la représentativité aussi bien chez les femmes que chez les hommes. Elle constitue une étape importante à être franchie pour accroître de manière significative le nombre de femmes dans les sphères de décisions de la vie publique.

Aujourd’hui, il urge de mettre en application cette loi qui est le résultat d’une longue lutte pour les femmes, en général, pour le Département en charge de la promotion de la Femme, en particulier, en vue de donner une assise solide à la démocratie et à la justice sociale dans un contexte de développement durable, gage de paix sociale et de sécurité pour tous.

Après son adoption par l’Assemblée Nationale et sa promulgation par le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta, l’opérationnalisation de cette loi reste une nécessité au regard du faible nombre des femmes au niveau des postes nominatifs et les difficultés qu’elles rencontrent lors de l’établissement des listes de candidature en vue des postes électifs. Ainsi, à travers l’opérationnalisation de cette loi, le département en charge de la promotion de la femme entend honorer certains engagements du Mali liés notamment à la Convention sur l’Élimination de toutes les formes de Discrimination à l’Égard des Femmes (CEDEF), adoptée en 1979 et ratifiée par le Mali le 10 septembre 1985 sans aucune réserve, à la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) et son protocole additionnel.

Tous ces textes engagent l’Etat malien à adopter des lois et à mettre en œuvre des mesures d’actions positives visant à garantir aux femmes une participation égale à celle des hommes à la vie politique et publique.

C’est dans ce contexte que le Ministère de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, avec l’appui technique du NDI et de l’USAID, a organisé, hier mardi, une conférence d’information et d’échanges sur la loi N°2015 052 du 18 décembre 2015 «instituant des mesures pour promouvoir le Genre dans l’accès aux fonctions nominatives et électives», afin de lancer officiellement la campagne de vulgarisation de ladite Loi.

La Ministre de la Promotion de la Femme, de l’Enfant et de la Famille, Mme Sangaré Oumou Ba,  explique qu’à travers cette Loi, non seulement le Mali rejoint l’arène des pays qui ont déjà légiféré sur la question de la réduction des inégalités de genre dans la politique, mais il ouvre la voie vers une meilleure justice sociale pour les femmes et les hommes en vue d’accéder aux fonctions nominatives.

«Par l’adoption de cette loi, le Mali veut faire de l’augmentation du nombre des femmes dans les sphères de la gouvernance une réalité en vue d’atteindre les Objectifs de développement et de justice sociale », dira la Ministre Sangaré Oumou Ba.

Salimata Fofana LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Circulation alternée à Bamako: Un désastre sans fin pour les usagers !  

    La circulation alternée a débuté le 19 août 2019 durant le mois de …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils