samedi 11 juillet 2020
Accueil | Oeil du combattant | L’ŒIL DU MATIN : L’organisation traditionnelle du repas comme modèle d’éducation  

L’ŒIL DU MATIN : L’organisation traditionnelle du repas comme modèle d’éducation  

L’organisation du repas, dans une grande famille (polygame ou pas) ou dans une concession ou plusieurs frères vivent avec leurs familles est tout un art. Généralement un grand bol, souvent le plus beau, est réservé au papa et chef de famille, à ses frères, beaux-frères vivant dans la maison et aux plus âgés de ses fils, s’ils en ont l’âge.

Un grand bol est destiné aux adolescentes et un autre aux adolescents. Un autre grand récipient est destiné aux enfants, garçons et filles. S’ils sont très nombreux, il peut y avoir plusieurs bols, mais pas de distinctions garçons et filles autour. Il y a aussi un bol pour les femmes, souvent les mamans, leurs sœurs et belles-sœurs…

Cette organisation du repas, que tous prennent au même moment même si c’est par petits groupes, est très intéressante et intelligente. C’est une partie de l’éducation où on apprend la discipline, le respect des aînés, entre autres. C’est aussi un moment convivial durant lequel on discute un peu avant et après. La répartition par groupes de ce type de repas n’est Donc pas fortuite. Sinon ce serait une cacophonie.

Quand, je me trouve dans une situation où quelqu’un vient se mêler de quelque chose, sans en avoir la science, je pense à ça…

Je me dis, tiens voilà un morveux qui, au lieu de manger avec les autres morveux et morveuses, s’invite à manger avec ses aînés, dans le même bol… Et la sanction méritée suit. A défaut d’un « Gogonli » ou petit coup sec porté au sommet du crâne voire un bon « bolokouroun » (coup de poing) dans le dos, une petite vérité s’impose avec les gens qui se mêlent de ce qu’ils ne savent pas, mais pensent savoir…

Les « non-violents » qui seraient choqués du « Gogonli », ou du « bolokouroun » sont invités à venir goûter et surtout constater que ça ne tue pas. Et celles qui s’indignent que le plus beau bol, soit réservé aux hommes, sachent que la femme qui aime son chéri, le montre de plusieurs manières, y compris celle-ci. Après le reste se règle sur l’oreiller !

KKS

Malick Diancoumba

Voir aussi

L’ŒIL DU MATIN : Une société anonyme qui accorde la portion congrue aux Maliens

Le Mali, ne s’appartient pas. Le Mali, n’appartient pas aux maliens. Tout combat, pour le …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils