vendredi 25 septembre 2020
Accueil | Société | Le commerce ambulant : Une activité fructueuse !  

Le commerce ambulant : Une activité fructueuse !  

Le commerce ambulent est une activité pour des jeunes entrepreneurs, enfin de gagner leurs vies. A Bamako comme ailleurs, durant toute la journée, les rues et les bordures de la route sont bondées par ces jeunes vendeurs des produits de différentes qualités dans les pousse-pousse.  La pluparts de ces jeunes sont détenteurs de diplômes. Mais le monde du marché d’emploi ne leur est pas favorable, du coup pour éviter le chômage, qu’ils créent des petites activités de commerce. 

 

‘’An b’a kè tiogodi’’ Ce mot est dans la bouche de tous les jeunes maliens. C’est pourquoi, beaucoup de ces jeunes migrent vers le commerce ambulant. Jadis, nous le prenions comme une activité secondaire dont bon nombre des Maliens négligeait. Pour beaucoup l’école était la seule source pour avoir un bon job. Cependant, la difficulté d’accès au marché d’emploi a changé les mentales des jeunes détenteurs de diplômes. Ainsi, de nos jours, elle est devenue la plus fructueuse activité des jeunes avant de réaliser leurs rêves. Raison pour laquelle, les jeunes sont fortement attachés à cette activité au cours de ces études ou après les études. En effet, cette activité du commerce ambulante rencontre des difficultés pour la simple et bonne raison de l’état de santé de ces jeunes. Ils subissent les dangers tel que les accidents routiers, les braquages et ne font pas objet de subvention etc. Souvent les maliens se demandent comment faut-il faire pour ne pas rester à la maison ? Parce que, peu importe les activités qu’il faut faire, essentiel c’est de vivre. Si les conditions de vie sont difficiles, le commerçant ambulant restera sans source de revenus. Que faut-il faire ? La question est là au centre de nos réflexions. La situation du pays à travers l’insécurité et plus la progression de la maladie à coronavirus font que les jeunes se désintéressent un peu du monde du commerce ambulant. Enfin, cette activité reste l’une des moyens de subvenir à ses besoins et elle ne doit pas disparaitre des regardes des leaderships de ce pays, quoi qu’il en soit, cela vaut mieux que le vol ou cambrioler les domiciles des gens.

 

Lassana Sow, Stagiaire

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

Nouvelle transition : le Mali en marche

La nouvelle transition qui permettra au Mali d’échapper à l’embargo voit enfin le jour. Même …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils