vendredi 17 septembre 2021
Accueil | Société | Lancement de la formation de la capacité des Observatoire régionaux

Lancement de la formation de la capacité des Observatoire régionaux

Projet de renforcement des capacités des Observatoires régionaux de la Coalition Citoyenne de la Société Civile pour la Paix, l’Unité et la Réconciliation nationale du Mali (CCSC/PURN).

 

Ce lancement du projet de projet de renforcement des capacités des observatoires régionaux de la CCSC/PURN, était présidé par M. Amadou THIAM, Ministre des Réformes Institutionnelles et de la Société Civile. C’était en présence du Mr. Ahmed Mohamed Ag Hamani, président de la CCSC/PURN, Joanne Adamson, représentant de la MINUSMA. C’était jeudi dernier à l’hôtel EL FAROUK.

Ce lancement du projet de renforcement des capacités des Observatoires régionaux de la CCSC/PURN a enregistré la présence du représentant du ministre de l’Administration territoriale et de l’habitat, la représentante spéciale adjointe du secrétaire General des Nations Unies, le représentant du ministre de la paix, et de la cohésion sociale, l’ambassadeur d’Algérie, la CMA, la PLATEFORME les représentants des sociétés civiles et les observatoires régionaux, les partenaires techniques et financiers. Ce projet créé par les sociétés civiles avec les partenaires techniques et financiers, singulièrement la MINUSMA, a pour objectif : l’implication dans les missions d’observation, de veille, d’interpellation et de suivi citoyen de la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix, et la Réconciliation au Mali issu du processus d’Alger.

Selon le président de la CCSC/PURN, « ce projet coïncide avec la fin d’un Dialogue National Inclusif qui a pris des résolutions et formulé des recommandations relatives aux grands problèmes auxquels notre pays est confronté en raison de la persistance de cette crise et de ses conséquences sur l’existence même de notre nation. Il convient déjà de se féliciter de la mise en œuvre de la Résolution relative à l’organisation des élections législatives pour éviter un vide juridique préjudiciable à la vie de notre pays. Il dira aussi que c’est dans cette dynamique que la coalition citoyenne inscrira les actions prioritaires retenues par le présent projet pour relever les défis répertoriés par le Dialogue National Inclusif en ce qui concerne la récupération du territoire national, la restauration de la sécurité, de l’autorité et de la souveraineté de l’État, de la justice et du développement. Au cours de sa phase opérationnelle qui va jusqu’en juin 2020, le projet prévoit le renforcement de capacités de plus de 350 personnes dont 30% de femmes et 60% de jeunes des Observatoires régions de Ségou, Mopti, Tombouctou, Taoudénit Gao, Kidal et Ménaka. »

Il semble que par ce lancement, les autorités maliennes et internationales cherchent la paix au Mali.

Lassana SOW, Stagiaire

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Insécurité alimentaire: La Cedeao prête 7.372 tonnes de céréales au Mali  

  Le gouvernement a sollicité la communauté en vue de compléter le stock de vivres …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils