mercredi 28 octobre 2020
Accueil | International | L’Afrique et sa diaspora en ligne de mire ! : les objectifs du Millénaire pour le Développement de l’Afrique au cœur d’un vaste projet.  

L’Afrique et sa diaspora en ligne de mire ! : les objectifs du Millénaire pour le Développement de l’Afrique au cœur d’un vaste projet.  

L’Afrique aura très prochainement une Agence composée d’Experts pluridisciplinaires dans tous les secteurs d’activités professionnelles. En effet, ils se retrouvent autour de monsieur Kotchené Yawouvi Paul, afin de mettre sur les fonts baptismaux une plateforme dénommée « Agence de Promotion et d’Encadrement de la Main d’œuvre de l’Afrique et de sa Diaspora » (APEMAD). Ayant eu l’écho, notre reporter a pu s’imprégner auprès de l’initiateur et du promoteur du projet, en la personne de monsieur Kotchené Yawouvi Paul². Suivez l’exclusivité de ce compte rendu.  

Avant d’entrer dans le vif du sujet, notre hôte du jour se présente comme étant à l’État civil, monsieur Kotchené Yawouvi Paul. Diplômé en finance et comptabilité et gestionnaire d’entreprise de profession, il aurait plus de 35 ans d’expérience professionnelle dans plusieurs grosses entreprises ici et ailleurs. Il est de nos jours, le Président directeur général de l’entreprise des clubs des ouvriers de l’intégration Africaine, (COIA-MALI). Entreprise opérant dans le bâtiment et de travaux publics (BTP), du génie civil.

« Avec les mutations et autres bouleversements de tout ordre auxquelles le monde est sans cesse confronté, il devient impérieux que tous, à quelque niveau que ce soit, nous-nous forcions à faire preuve d’adaptation permanente.  

Sur le plan socioprofessionnel, du privé au public, les chefs d’entreprises et autres décideurs politiques doivent tout mettre en œuvre afin d’outiller en termes de renforcement des capacités des employés dans tous les domaines et secteurs d’activités.  

Autrement dit, avec la concurrence qui se fait de plus en plus rude et quelquefois déloyale, les entreprises ont permanemment besoin de recruter un personnel qualifié, capable de faire face aux exigences du marché et aux nombreux défis liés au bon fonctionnement des entreprises pour plus de créativité et de productivité », a-t-il dit dès l’entame, pour justifier l’idée de création d’une telle plate-forme.

Selon notre interlocuteur, conscient de ce que, la main d’œuvre qualifiée, représente l’un des maillons essentiels à la croissance économique des nations. Il devient donc indispensable de créer les conditions sociales, politiques, culturelles, administratives, institutionnelles, économiques, professionnelles dans un cadre juridique idoine, afin de favoriser un climat propice pour plus d’attractivité, de compétitivité et de productivité.

Monsieur Paul croit savoir que, si cette plate-forme venait de voir le jour, cela pourrait considérablement absorber le flux d’immigration et de minimiser par la même occasion le taux du chômage de jeunes sur notre continent.

Toujours dans son propos linéaire, notre ingénieur en génie civil, estime que face aux défis dans l’atteinte des objectifs du Millénaires pour le Développement de l’Afrique, comme stipule, le Nouveau Plan de Développement de l’Afrique, (NEPAD), NOUS, il est opportun que le continent africain arrive à capitaliser l’expertise d’équipe d’entrepreneurs de tout horizon d’Afrique afin de relever le défi.

C’est à ce titre qu’il laissera indiscrètement faire entendre que l’Agence de Promotion et d’Encadrement de la Main d’œuvre de l’Afrique et de sa Diaspora » en abréviation « APEMAD » aura entre autres pour objectifs ici chez nous, au Mali, ailleurs en Afrique, et dans le reste du monde apporté à nos plus généraux Services et Conseils dans le domaine des ressources humaines aux entreprises. Valoriser le capital humain, social et économique ; favoriser la gestion du personnel plus complet et de longue durée ; créer un cadre juridique afin de défendre et protéger la main d’œuvre ; organiser et faciliter des rencontres avec des partenaires multisectoriels ; favoriser la formation professionnelle tous azimuts ; créer des mutuels de santé au profit du personnel ; favoriser l’accès aux capitaux d’autres entreprises ; appuyer de défendre les droits du personnel ; renforcement des capacités des entreprises, des organisations , des institutions, ambassades en mettant à leur  disposition une main d’œuvre qualifiée et bien éduquées ; créer des sociétés nouvelles, apports de souscription, achat de titres, droits sociaux, fusion ou s’associer en participation…

Selon monsieur Paul, l’Agence sera présente plus généralement dans le vaste monde de : l’opération financière ; le commerce ; l’industrie ; l’immobilier ; les BTP, en un Mot, le secteur privé tous azimuts.

Pour complément d’information, le promoteur dira que les procédures administratives sont en cours auprès d’un cabinet d’étude notariale pour obtenir le précieux sésame dans les nôtres réglementaire afin d’officialiser l’agence en tant que société à responsabilité limitée (SARL). Afin que l’Agence soit plus représentative et attractive, il révèlera que son siège social sis à Bamako aura une représentation comme point focal, dans tous les pays du monde, où résident des communautés africaines.

 

Tchéwi Adam Konaté   

Malick Diancoumba

Voir aussi

Dialogue avec les groupes terroristes : le SG de l’ONU Antonio Guterres étudie la possibilité

Le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, estime le dialogue possible avec certains groupes jihadistes …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils