dimanche 20 septembre 2020
Accueil | Société | La crise sociopolitique au Mali : Un dialogue inter malien s’impose !

La crise sociopolitique au Mali : Un dialogue inter malien s’impose !

La crise sociopolitique est un facteur déplorable pour un pays, mais aussi elle consiste également à tirer les leçons  pour promouvoir un processus d’une paix durable au sein d’une communauté. Cela admettrait la guerre des idées entre les acteurs  politiques  pour la mise en place d’un bon accord de façon convenable. Cependant,  le nôtre serait-il le cas ?

Comme nous le savions tous, la crise a toujours causé des méfaits au sein de l’humanité. C’est pourquoi les autorités compétentes ont une préoccupation majeure pour l’instauration d’un climat de paix. En effet, depuis 2012, la crise multidimensionnelle dans le septentrion malien a engendré d’énormes problèmes.  Chose qu’aurait renversée le pouvoir d’un certain Président  voulant négocier ou dialoguer avec les terroristes pour renforcer  la sécurité du pays. Hélas, cette volonté n’a pas pu aboutir. Encore, le Mali fait face  à une crise inattendue. Certes, dans cette atmosphère tendue, les Maliens ensemble ne pourront-ils pas avoir une médiation de haut niveau pour sortir de cette crise, vu que de la majorité présidentielle ou du M5-RFP, chacun dit  mettre le Mali avant tout. Et si telle serait le cas, après l’échec de la première médiation de la CEDEAO dirigé par son excellence M. Jonathan, donnons-nous la main pour construire un Mali de paix et de bonheur. Nous ne devrons même pas avoir besoin d’une médiation extérieure. Cette nouvelle médiation qui est vue par l’équipe des présidents de la sous-région pour négocier entre les Maliens n’est pas la bonne solution.  Ensemble, donne-nous  une chance pour mettre fin à ces hostilités dans le pays qui n’ont que trop duré et qui ont  fait couler beaucoup  de salives. ‘’Qui veut la paix prépare la guerre’’ selon un philosophe pour expliquer que «  la guerre n’exclut pas la paix, mais juste, elle consiste à donner l’idée d’une paix durable et efficace entre les hommes de même que les États ou inter-États à travers le respect et l’obéissance civile et morale si la volonté de tout un chacun est mise en application de façon durable ».

À travers cette pensée philosophique, il ne serait pas forcément  question d’instaurer une guerre militaire ou civile pour ramener la paix, mais plutôt avec des propos d’apaisement qui nous conduira à tirer les notions de la paix à travers le dialogue, la négociation ou la médiation. C’est pourquoi l’image de cet adage nous révèle des connaissances l’instauration d’un climat de paix. C’est entre nous les Maliens que réside la solution. Aussi, donnons-nous les mains.

Que la paix règne !! Amen

Lassana Sow, Stagiaire

Malick Diancoumba

Voir aussi

TRANSITION POLITIQUE AU MALI : vers un bras de fer CNSP/CEDEAO ?

Comme il fallait s’y attendre, la CEDEAO aura pris le contre-pied des résolutions prises par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils