dimanche 20 septembre 2020
Accueil | Société | Halte de routiers des manipulations : Les papouilles politiciennes : l’angle fatal !  

Halte de routiers des manipulations : Les papouilles politiciennes : l’angle fatal !  

Après le Coup d’État du mardi 18 août dernier, la condamnation a plu de par le monde. A l’intérieur du Mali, certains partis politiques comme le PARENA, YELEMA, etc. se sont joints. Alors que de notre côté d’autres l’approuvent ouvertement. Mais hélas, faut-il craindre une papouille politicienne ; ceux qui visent uniquement leurs intérêts ?  

 

Évidemment qu’il faut craindre des papouilles politiciennes ou caresses des politiques ; des politiques doués dans la duperie et qui ne visent que les postes. La quête personnelle. À chaque fois qu’il y a coup d’État ou changement de régime, les partis politiques dans notre pays ne visent que leurs intérêts. Attention donc à la manipulation ! Une Transaction est en gestation depuis la chute du régime d’IBK le 18 août dernier, que peut-on espérer ? Les putschistes se sont pris ou mêlés dans la mayonnaise qui montait. Lors du grand rassemblement du 21 août 2020, une délégation de la junte s’était rendue à la place de l’Indépendance pour célébrer la victoire du Mouvement du 05 juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5 – RFP). Chose qui a été très critiquée par nombreux Maliens. Certains leur ont accusé d’être avec le M5-RFP ou en effet, d’être partielle. Est-ce une manipulation politicienne ? Le Colonel-Major Ismaël Wagué a levé tout doute : « On n’est pas manipulé par un parti politique. On n’a aucun lien avec le M5. Ce que les gens du M5 disaient, c’était la vérité ; mais ça ne veut pas dire qu’on est avec eux. » Hélas, les propos de Dr Choguel Kokala Maïga démontrent clairement leurs envies d’intégrer l’équipe transitionnelle en perspective : « Nous n’avions pas besoin d’être en contact avec les militaires avant le coup d’État, car ce sont les militaires qui souffraient le plus du régime de Monsieur IBK à cause de la corruption dans les affaires militaires. Nous avons déjà élaboré notre document de transition qui sera finalisé et présenté au CNSP avant d’être rendu public. Le M5-RFP et CNSP doivent travailler ensemble pour sortir le Mali de cette crise afin de garantir une transition réussite. Le respecté l’Imam Dicko continuera à nous guider jusqu’au bout », a-t-il déclaré.  Cette déclaration comme tant d’autres prouve à suffisance la volonté du M5-RFP d’intégrer la nouvelle équipe de Transition qui sera mise en place en perspective. Comme évoquer par le porte-parole du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), Ismaël Wagué, les questions de la Transition, et de la personne qui la dirigera sera discuté entre Maliens. « On a eu des échanges par rapport à l’équipe de Transition, au Président de Transition et au Gouvernement », a-t-il annoncé. Attention à la manipulation politicienne ! Qui sait ? La Cedeao, dans sa mission, mettrait en exergue la souveraineté du peuple du Mali dans ce cas de figure. En entendant le prochain sommet, tout porte à croire que les sanctions seront levées au fur et à mesure.

Moriba DIAWARA

Malick Diancoumba

Voir aussi

TRANSITION POLITIQUE AU MALI : vers un bras de fer CNSP/CEDEAO ?

Comme il fallait s’y attendre, la CEDEAO aura pris le contre-pied des résolutions prises par …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils