dimanche 13 juin 2021
Accueil | Société | Fin du couvre-feu : Attention à l’amalgame, près de 700 cas au Mali

Fin du couvre-feu : Attention à l’amalgame, près de 700 cas au Mali

La levée du couvre-feu, la prorogation de la fermeture des écoles jusqu’au 02 juin 2020 et l’obligation de porter un masque dans les espaces publics sont entre autres décisions prises vendredi 08 mai 2020 lors du Conseil Supérieur de la Défense Nationale sur le COVID-19. L’annonce officielle  a été faite ce samedi 09 mai, par le Premier ministre Dr. Docteur Boubou Cissé.

Parmi les trois principales mesures prises lors du conseil supérieur de la défense, figure la levée du couvre-feu sur toute l’étendue du territoire malien. Cette décision est prise alors que le Premier ministre affirme que « le mal sévit parmi nous ».

Le Coronavirus « se trouve pratiquement dans toutes nos régions administratives. Nous frôlons les 700 cas confirmés de Covid-19 avec plus de 2000 personnes-contacts suivies, un peu moins de 300 guérisons, et nous déplorons hélas 35 décès », a précisé Dr Boubou Cissé dans son discours adressé à la nation.

Si tous s’accordent sur la levée du couvre-feu qui semble ne rien changer d’autant plus que les marchés, les mosquées sont toujours ouvertes et donc constituent des lieux à haut risque d’infection, l’arrêt de celui-ci peut paraître une victoire pour les sceptiques qui, jusqu’ici ne croient pas en l’existence de cette maladie.  D’où la crainte d’un effet boomerang de la maladie si la population ne prenait garde pour le respect strict des mesures sanitaires.

D’ailleurs, la levée du couvre-feu émane de la conséquence de plusieurs faits. Notamment la contestation des résultats des législatives par la cour constitutionnelle qui n’a pas plu à la population ; mais les coupures intempestives d’électricité en cette période de canicule ne riment pas avec les températures qui varient entre 42° à 46°. Tout ceci a obligé le gouvernement à céder à la pression populaire qui devenait de plus en plus intenable.

Les deux autres mesures prises par les autorités maliennes sont la prorogation de la fermeture des écoles jusqu’au 02 juin 2020 et l’obligation de porter un masque dans les espaces publics. Selon le Premier Ministre Dr Boubou Cissé, des actions seront multipliées pour que le port du masque soit un réflexe partagé par tous.

Il a aussi évoqué « la nécessité de renforcer les capacités de tests et de prises en charge dans nos régions ». Toutefois, Boubou Cissé a rassuré que des actions sont en cours pour y faire face avec notamment 10 tonnes de matériels dont 5.000 tests qui sont offerts au Mali par les Émirats Arabes Unis et une contribution financière de 3 milliards de francs CFA annoncée par le Président Français. Le programme présidentiel « Un Malien, un masque » et l’opération de distribution gratuite de vivres aux familles les plus démunies sont à l’œuvre, précise aussi Boubou Cissé.

Komi

Malick Diancoumba

Voir aussi

LITIGE FONCIER DANS LA ZONE DE RECASEMENT DE SOTUBA: Niamakolo Coulibaly réclame une parcelle de droit coutumier qui a été établie par l’Etat en titre foncier depuis 1915

Dans la zone de recasement de Sotuba, Mme Niamakolo Coulibaly réclame une parcelle de son …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils