mardi 11 août 2020
Accueil | Société | Douentza : L’explosion d’une mine a fait 7 morts et plusieurs blessés

Douentza : L’explosion d’une mine a fait 7 morts et plusieurs blessés

Lors du passage d’un véhicule transportant des forains de la Commune rurale de Dianwely pour le marché de Douentza le 7 juin 2020 dernier, il est monté sur un engin explosif improvisé qui a causé des pertes en vie humaine et des blessés.

Selon les informations reçues, le véhicule transportant des commerçants  a quitté Dianwely pour le marché de la ville de Douentza avant de passer sur un engin explosif improvisé (EEI), cause la mort à au moins 7 personnes et faisant plusieurs blessées dont une dizaine de cas graves.

Selon une source proche, les autorités locales et les populations de la région de Mopti ont exprimé leur colère et inquiétude face à cette situation. Et elles demandent aux autorités sécuritaires de faire tout pour assurer la sécurité des personnes et leurs biens dans une zone dominée par l’activité terroriste.

Alors que plusieurs dizaines de personnes ont été tuées vendredi dernier 05 juin dans le village de Binedama dans le cercle de Koro, région de Mopti. L’association peuhle « Tabital Pulaku » dans un communiqué, accuse l’armée malienne d’avoir commis ce massacre.

Selon des sources locales, une quarantaine de véhicules pick-up à bord desquels des hommes armés habillés en tenue militaire ont fait irruption dans le village peuhl de Binédama. Les assaillants ont exécuté 29 personnes toutes des peuhls. Dans un communiqué, l’association Tabital Pulaaku accuse l’armée d’avoir perpétré ce massacre. Selon son président Abou Sow, l’association détient des preuves de ces exécutions sommaires commises par les FAMa « C’est une colonne de véhicule de l’armée. Il y a des photos, des images. Ils ont procédé à l’arrestation de beaucoup de personnes qu’elle a abattues sommairement. Et parmi ces personnes abattues, il y avait des femmes et des enfants. Nous avons reçu une première liste de 29 personnes sur laquelle j’ai dénombré 18 personnes âgées de 56 à 78 ans», a déclaré Abou Sow, président de l’association.

Komi

Malick Diancoumba

Voir aussi

Dégradation des routes de la capitale malienne : L’éclaboussure mirobolante des routes et des rues !

Les populations bamakoises vivent, aujourd’hui en cette période de l’hivernage, un véritable casse-tête. Cela est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils