mardi 29 septembre 2020
Accueil | Société | Disparition du journaliste Birama Touré : Après la fuite de Karim du pays, les Touré pourront-ils enfin connaitre la vérité?

Disparition du journaliste Birama Touré : Après la fuite de Karim du pays, les Touré pourront-ils enfin connaitre la vérité?

L’asile de Karim pourrait-il enfin secouer l’arbre pour qu’enfin tombe le mystère sur l’Affaire  Birama Touré ? Les personnes qui en savent plus sur cette disparition et qu’auparavant, avaient peur du régime, pourraient-elles enfin se manifestées et que la vérité soit connue ?   En tout cas, la famille Touré pense que Karim a sa part de responsabilité dans la disparition de leur fils, raison pour laquelle elle a fait barrage contre lui lors des élections législatives de mars dernier.

 

Certes, la mort d’un être si proche est difficile, mais ce qui l’est encore plus, c’est quand on reste dans l’incertitude. Aujourd’hui, tout fait croire que Birama Touré n’est plus de ce monde vu la durée de sa disparition, mais toujours est-il qu’un tout petit espoir plane dans l’esprit de quelques proches du jeune homme. Cette voix qui leur dit : « Birama peut ne pas être mort. Il se trouve quelque part dans la nature et qu’il apparaitra un jour». Et voilà tout le mal de cette histoire !

Birama est vivant ou pas? S’il est décédé, où se trouve son corps ? Comment est-il mort ? A-t-il souffert ou pas ? Tout un arsenal de questions qui taraudent l’esprit de la Famille Touré, voire de tous les Maliens. Actuellement, leur premier soulagement émane de la fuite de Karim qui a quitté le pays après le coup de force des militaires. Ils se disent qu’au moins la personne  autour de laquelle tout revient dans cette histoire a été obligée comme un mal propre de fuir le pays. Une petite victoire même si jusqu’à preuve du contraire, leur grand souhait c’est de connaitre les tenants et aboutissants de cette affaire et que justice soit faite après, à Birama. Une disparition qui a fait couler beaucoup d’encre. Son Directeur de Publication, le Journaliste Dramé a dû quitter le pays par crainte pour sa vie. Puisque  les noms de plusieurs responsables de la Sécurité d’État y sont cités. L’affaire a dépassé nos frontières et une plainte aurait même été portée en France.

Maintenant, le père Ibrahim Boubacar Keita affaibli par de séries de manifestations hostiles à son maintien au pouvoir, qui finalement a été renversé par les militaires, on ose espérer que Karim répondra un jour à la justice, même hors du pays. Il n’y a plus d’immunité parlementaire ni le titre de fiston national. Il est redevenu un simple citoyen, seule différence, lui est en cavale.

En tout cas, une lueur d’espoir est née au sein de la famille Touré et le fait que le père Keita soit renversé et le fils obligé de fuir le pays n’est autre qu’un châtiment divin.

À suivre

Lansine Coulibaly

Malick Diancoumba

Voir aussi

3e Édition de la Formation sur la Police des Nations Unies : Dix-sept éléments des forces de sécurité certifiés dans le renforcement des capacités opérationnelles

Le Directeur Général de l’École de Maintien de la Paix, le Général de Brigade Mody …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils