dimanche 25 octobre 2020
Accueil | International | Développement scientifique en Afrique : Le Mali se taille une place au soleil

Développement scientifique en Afrique : Le Mali se taille une place au soleil

Sur un échantillon de 7 pays africains où les progrès scientifiques connaissent un certain essor dans ces dix dernières années, le Mali bat un record non des moindres : celui du premier pays francophone ayant le plus investi dans la recherche et le développement de la science. Comme pour signifier aux yeux du monde que notre pays ne brille pas sur la scène internationale que par sa crise politico-sécuritaire incessante, des chiffres de la Banque Mondiale placent le Mali sur un piédestal honorable parmi les 7 pays africains qui développent le plus leurs capacités scientifiques.

 

Quand on pense au développement de la science, l’Afrique n’est pas la première Région du monde qui vient à l’esprit. Pourtant, depuis le début des années 2000, les progrès sont réels. La Science en Afrique n’est pas encore au niveau de l’Europe,  encore moins à celui de l’Asie du Sud-est. Alors qu’elle accueille 13,4% de la Population mondiale, l’Afrique ne fait travailler que 2,4% des Scientifiques et produit 2,6% des articles dans le monde. Toutefois, le continent a progressé ces dix dernières années. Selon une étude de la Banque Mondiale, cette production d’articles scientifiques a doublé entre 2003 et 2012. Tirés vers le haut par une Afrique du Sud qui fait office de locomotive, plusieurs autres pays développent leurs capacités scientifiques.  C’est, notamment, le cas du Mali, considéré par la Banque Mondiale comme le pays francophone qui se tire le mieux dans la réalisation de l’objectif fixé par l’ONU dans le cadre des ODD entrés en vigueur en janvier 2016 ; lequel objectif consiste à consacrer 1% de son PIB à la recherche et au développement d’ici à 2030.

En effet, avec plus de 150 millions de dollars US investis, soit 0,7% de son PIB, le Mali est le troisième pays le plus performant derrière le Kenya et l’Afrique du Sud (la France frôle les 3% quand la Corée du Sud domine le classement avec 4,1%). Cependant, ces chiffres ne sont pas tout à fait représentatifs du niveau scientifique réel.

Avec 29 chercheurs par million d’Habitants, le Mali a du retard sur ses voisins puisque le Kenya en possède 230 tandis que 404 est la portion de l’Afrique du sud. Quant aux publications, la tendance est la même. Le Kenya (30,2 publications par million d’Habitants) et l’Afrique du Sud (175), sont très au-dessus du Mali qui n’en compte que 9 par million d’Habitants. Mais, malgré tout, cela prouve la volonté du Gouvernement malien de développer la Science et d’atteindre les objectifs fixés par l’ONU et l’Union Africaine.

Rappelons que dans le peloton des sept pays africains où la Science est en train de décoller, l’Afrique du Sud a un statut de porte-étendard. Le pays arc-en-ciel est installé à la première place en ce qui concerne la recherche scientifique en Afrique. Avec 9000 articles scientifiques publiés en 2014, plus gros total du continent, selon le dernier Rapport sur la Science de l’UNESCO, cette place n’est contestée par personne. En 2015, 15 articles dont les auteurs provenaient d’Afrique du Sud ont été publiés dans les domaines de la Nature ou des Sciences, journaux de référence dans ce cadre. Et, avec près de 5 milliards de dollars US dépensés pour la recherche en 2012 (3,5 milliards de plus que le Nigéria, deuxième plus gros investisseur), chiffre appelé à monter chaque année, la présence de l’Afrique du Sud dans les publications de premier rang devrait continuer à progresser.

Derrière cette Afrique du Sud, se place le Mali suivi du Sénégal. Le Nigéria, le Ghana, le Kenya et l’Egypte ferment respectivement ce peloton de tête.  Le Mali honore aussi.

Katito WADADA : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Insécurité au Mali : le Conseil de sécurité condamne et demande des enquêtes sur les attaques contre les Casques bleus

Au Mali, le Conseil de sécurité de l’ONU a condamné « dans les termes les …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils