samedi 31 octobre 2020
Accueil | Société | Désignation du président de la transition : quand la confusion s’incruste dès le départ !  

Désignation du président de la transition : quand la confusion s’incruste dès le départ !  

Le président de la transition malienne est choisi ou désigné ce lundi. L’annonce a été faite par le Colonel Assimi Goïta, le président du CNSP, ce 21 septembre 2020 sur la télévision nationale. Face à cela, certaines dissensions s’incrustent déjà entre le CNSP et le M5-RFP.  

C’est dans un message lu sur la télévision nationale que le Colonel Assimi Goïta, président du Comité National pour le Salut du Peuple (CNSP), a annoncé la désignation du président et du vice-président de la transition au Mali. Le Colonel Goïta a, avant cette annonce, rappelé la liste des représentants que compose le Collège pour le choix des personnalités. « Le collège est composé de :  7 membres CNSP, 2 représentants du M5-RFP, 1 représentant du Conseil national de la société civile, 1 représentant du Conseil national des Jeunes, 1 représentant des Institutions et organisation féminine, 1 représentant de la fédération des personnes handicapées, 1 représentant des organisations syndicales, 1 représentant des mouvements signataires, 1 représentant des légitimités traditionnelles et 1 représentant des Maliens de l’extérieur. À l’issue de ces assises, de ce lundi 21 septembre 2020, le Collège a désigné des personnalités ci-après, en qualité du président et du vice-président de la transition : N’Bah N’Dao, président, le Colonel Assimi Goïta, vice-président, » a-t-il déclaré.

Mais la confusion intervient au niveau des 2 représentants du M5-RFP au sein du Collège pour la désignation du président et du vice-président de la transition. Comme annoncé par le Colonel Assimi Goïta, le Comité stratégique du M5, à travers son président dit avoir : « …entendu dans un communiqué sur les antennes de l’Ortm que le Collège qui a désigné le président et le vice-président de la transition aurait en son sein deux représentants du M5-RFP¨. Ça ne correspond pas à la vérité. Le M5-RFP n’a pas siégé au sein du collège. »

Et la raison ? Dr Choguel Kokala Maïga donne sa version des faits : « Le M5-RFP a été saisi par écrit par le président du CNSP pour demander de désigner deux représentants qui devraient siéger au sein du Collège qui à leur tour, choisiront le président et le vice-président de la transition.  En retour, le M5-RFP a adressé un courrier au CNSP pour lui demander de lui donner un certain nombre d’informations ; en l’occurrence, la composition du Collège, la qualité de ceux qui y participent, la clé de répartition, les critères de désignation du président et du vice-président. Deuxièmement, le M5-RFP a demandé au CNSP de lui communiquer la version finale consolidée issue des travaux qui se sont passés entre les experts du M5-RFP et ceux du CNSP… Le CNSP n’a jamais donné suite à ce courrier. »

C’est une véritable confusion qui s’installe déjà entre les principaux acteurs de la chute de l’ex-président de la République Ibrahim Boubacar Kéïta. Dans  tous les cas, l’avenir nous le dira !

Moriba DIAWARA

Malick Diancoumba

Voir aussi

Emploi et formation professionnelle : le ministre Mohamed Salia Touré à pied d’œuvre 

Le département de la formation professionnelle et de l’emploi est le ministère névralgique dans la …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils