jeudi 13 mai 2021
Accueil | Sports | CYCLISME: Le vélo célébré au Mali pour promouvoir la santé et protéger l’environnement

CYCLISME: Le vélo célébré au Mali pour promouvoir la santé et protéger l’environnement

 

Annoncée lors du Grand prix de l’entente par le président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC), M. Amadou Togola, la Journée nationale de «vélo pour tous» a été célébrée le samedi 13 février 2021. C’est une initiative du ministre de la Jeunesse et des Sports, M. Mossa Ag Attaher, visant à promouvoir le vélo comme non seulement un équipement sportif, mais aussi un facteur d’amélioration de la santé et de protection de l’environnement.

 

Organisée par le ministère de la Jeunesse et des Sports, la Journée nationale du «vélo pour tous» a été célébrée ce samedi 13 février 2021. Rassemblés autour du ministre M. Mossa Ag Attaher, des responsables de la Fédération malienne de cyclisme (FMC), des cadres du département de la Jeunesse et des Sports et d’autres passionnés du vélo, le bataillon des sports des Forces armées maliennes (FAMa), des cyclistes professionnels du Mali et quelques amoureux du vélo ont pris le départ devant la Cité administrative pour un circuit d’exhibition sur les différentes artères du centre ville de la capitale (Cité administrative, Centre international des conférences de Bamako-CICB, Boulevard de l’Indépendance, Musée national, Ecole nationale d’administration-ENA, ministère la Défense et des Anciens combattants, Carrefour des jeunes, Cinéma Babemba puis le Boulevard Cité administrative).

A la fin du parcours, le ministre de la Jeunesse et des Sports a salué «l’engouement» des participants et leur «volonté de faire la promotion du vélo» comme facteur de bonne santé. «Nous avons initié cet événement au ministère de la Jeunesse et des Sports pour qu’elle fasse tâche d’huile. Ce n’est pas pour une action spontanée», a assuré M. Mossa Ag Attaher. Et d’ajouter que cette activité vise à «magnifier le sport à travers la pratique du cyclisme qui reste de loin le moyen de déplacement le moins polluant tout en contribuant à améliorer la santé et le bien-être chez les pratiquants».

Il a appelé le président de la Fédération malienne de cyclisme (FMC), Amadou Togola qui a était à la tête du peloton avec lui, à être toujours prêt parce qu’il sera régulièrement sollicité pour des initiatives de ce genre. La réussite de l’initiative a naturellement donné des idées au ministre de la Jeunesse et des Sports. «Nous avons décidé, avec la Fédération malienne de cyclisme, d’étendre prochainement l’initiative au reste du pays en instituant une Journée nationale du vélo au cours de laquelle toutes les régions démarreront à la même heure sur des circuits qui seront établis pour la circonstance», a promis le ministre de la Jeunesse et des Sports. «Au-delà de Bamako, ensemble, nous allons faire aussi la promotion du vélo dans les régions. Nous allons y travailler avec la fédération», a poursuivi M. Mossa Ag Attaher. Et cela en encourageant des initiatives comme le Grand prix du «Banimonotié» prévu le 21 février 2021 à Bougouni.

A titre indicatif, selon des praticiens, la pratique régulière de vélo permet de réduire par exemple le risque de mortalité de 28 %. De plus, cette activité physique conduit à une réduction des risques de maladies coronariennes, de maladies vasculaires cérébrales, de diabète de type 2, de cancer du sein et du colon…

Outre l’aspect physiologique, ont indiqué des spécialités de la Santé, la performance cognitive et le bien-être psychologique sont des éléments qu’on ne peut ignorer dans la pratique sportive, notamment le cyclisme. Ainsi, ont-ils précisé, «la pratique régulière du vélo contribue à préserver les fonctions intellectuelles en créant notamment de nouvelles connexions synaptiques dans le cerveau. Ce qui facilite le traitement et l’analyse de l’information». Autrement, rouler régulièrement à vélo permet non seulement de diminuer la pollution dans nos villes, mais aussi de garder l’esprit vif, d’améliorer l’humeur…

A tous ces effets bénéfiques, il faut ajouter que le fait de participer à des randonnées de groupe ou se joindre à un club favorise les rencontres d’autres adeptes et, par la même occasion, facilite la socialisation qui est aussi «un gage de longévité». Sans compter les opportunités que ce genre de regroupements peuvent toujours offrir.

Raison de plus pour perpétuer cette belle initiative de promotion du vélo au service du sport, de la santé publique et de l’écologie !

Alphaly LE MATIN

 

Djibril Coulibaly

Voir aussi

BASKET/ Coupe de la ligue de Bamako catégorie junior: Djoliba AC filles et l’AS Mandé garçons, les meilleures

Cette compétition malgré son début récent, promet être un bonne piste de relève pour les …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils