mercredi 24 avril 2024
Accueil | Sports | CHAMPIONNAT D’AFRIQUE ELITE ZONE II DE BOXE: La fructueuse moisson des boxeurs maliens à Dakar

CHAMPIONNAT D’AFRIQUE ELITE ZONE II DE BOXE: La fructueuse moisson des boxeurs maliens à Dakar

Le Centre des expositions de Diamniadio (banlieue de Dakar/Sénégal) a abrité le championnat d’Afrique élite Zone 2 de boxe du 6 au 13 mars 2023.  Les boxeurs d’une dizaine de pays, dont le Mali, ont rivalisé de puissance et de techniques. Et on peut dire que la moisson a été fructueuse pour le Mali qui est retourné au bercail avec 4 médailles, dont une en Or, une en Argent et 2 Bronzes.

 

Conduite par Alassane Mariko (délégué fédéral), la délégation malienne (qui est revenue à Bamako lundi dernier, 13 mars 2023) était composée de Amadou Kondé dit Opa (entraîneur), Sid Bekaye Diakité (médecin), Abdoul Karim Bathily (60 kg) venu de la France, Aboubacar Traoré (86 kg), Daouda Sidibé (63,5 kg), Adama Diarra (75 kg) et Alou Sacko (57 kg). Selon les observateurs, nos boxeurs se sont bien comportés car seul Daouda Sidibé (63 kg) a perdu son combat en quart de finale.

Nos quatre autres représentants se sont aisément hissés en demi-finale. Malheureusement, Alou Sacko (57 kg) et Aboubacar Traoré dit Tyson (86 kg) ont été également battus à ce stade de la compétition et ils se sont contentés de médailles de bronze. C’est le Franco-malien Abdoul Karim Bathily qui est parvenu à se  hisser sur la plus haute marche du podium dans sa catégorie (60 kg). En demi-finale, il s’est débarrassé d’un Sénégalais (pays organisateur) avant de battre un Sierra-léonais en finale.

Également qualifié pour la finale, Adama Diarra dit Floyd (75 kg) n’a pas eu autant de chance dimanche dernier (12 mars 2023) face à un adversaire venu de la République de Guinée. Il s’est consolé avec la médaille d’argent. D’une manière générale, nos boxeurs n’ont pas été ridicules. Ils ont réellement mouillé le maillot pour défendre les couleurs nationales. Et on peut dire aujourd’hui que la renaissance de la boxe malienne est bien amorcée aujourd’hui.

«Ce fut une campagne honorable pour notre délégation. L’avenir est prometteur pour la boxe malienne. Nous sommes bien lancés sur la route pour les Jeux Olympiques de Paris 2024… Merci à tous ceux qui ont soutenu nos vaillants combattants», a souligné M. Mahamadou Draba de la Fédération malienne de boxe (FEMABOXE). Pour un confrère passionné du noble art, «ce résultat est le fruit du travail d’un  bureau fédéral dynamique appuyé par le ministre Mossa AG Attaher et le président du CNOSM, M. Habib Sissoko».

«Nos sincères remerciements au ministre de la Jeunesse et des Sports (chargé de l’Instruction civique et de la Construction citoyenne) et au président du Comité national olympique et sportif du Mali (CNOSM), respectivement MM. Mossa Ag Attaher et Habib Sissoko, qui se sont impliqués personnellement pour cette participation du Mali», a-t-il reconnu. Il n’a pas manqué non plus de réaffirmer sa reconnaissance à la presse sportive.

Moussa Bolly LE MATIN

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Affaire des 7 basketteurs radiés: L’Associations Maliennes des Basketteurs menace d’arrêter toutes activités sportives

  L’information a été donnée à la faveur d’un point de presse, tenu à l’Assemblée …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils