mardi 29 septembre 2020
Accueil | Société | Concertations nationales sur la mise en place d’une transition : le dernier tournant pour la junte

Concertations nationales sur la mise en place d’une transition : le dernier tournant pour la junte

Après la validation des termes de référence la semaine dernière, le centre international de conférence de Bamako CICB accueille aujourd’hui la deuxième phase des travaux sur la ligne à suivre pour la transition. Ces rencontres initialement prévues pour trois jours démarrent trois jours après l’ultimatum lancé par la CEDEAO à la junte. L’organisation demande à ces derniers de mettre en place une transition dirigée par des civils au plus tard le 15 septembre.

C’est dans un contexte de divergence d’idées que débutent ce jeudi 10 septembre les échanges sur la transition au Mali. Si pour certains il faut un militaire à la tête de cette transition, pour d’autres la donnée à des civils serait plus démocratique.

Quand même les chefs d’État de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) sont claires dans leur propos. Selon eux, pour la levée des sanctions et de l’embargo sur le Mali, « il faut le retour à une vie constitutionnelle normale ». Ces rencontres constituent donc le dernier tournant pour les leaders du comité national pour le salut du peuple CNSP.

Il faut aussi rappeler que ces concertations nationales se tiennent dans un contexte de crise scolaire. Le manque d’accord entre les militaires et les syndicats d’enseignants signataires du 15 octobre 2016 a conduit à un report des dates d’examen. Le sort de l’école cette année reste ainsi dans l’incertitude.

À ces rencontres au CICB, les différents participants vont échanger entre autres, en plus de la transition, de la gestion de la crise scolaire, la révision de la constitution, le dysfonctionnement du système judiciaire et la révision de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger.

  1. Haidara

Malick Diancoumba

Voir aussi

3e Édition de la Formation sur la Police des Nations Unies : Dix-sept éléments des forces de sécurité certifiés dans le renforcement des capacités opérationnelles

Le Directeur Général de l’École de Maintien de la Paix, le Général de Brigade Mody …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils