mardi 29 septembre 2020
Accueil | Education | La mobilisation de l’AEEM : Ce  meeting pourrait-il arranger les choses ?

La mobilisation de l’AEEM : Ce  meeting pourrait-il arranger les choses ?

La crise scolaire n’a que trop duré. Les raisons sont entre autres l’inapplication de l’article 39 du statut personnel des Enseignants, en plus de la pandémie du coronavirus plongeant l’école malienne dans le chaos. Après des négociations entre les autorités et les syndicats pour trouver une solution à la  crise, elles (négociations) sont restées crues. Face cette situation, l’Association des Élèves et Etudiant(e)s du Mali (l’AEEM)  a décidé de  se mobiliser pour demander la tenue des examens contre une année blanche.

 

 

En début de cette année scolaire 2019-2020, la décision des enseignants est devenue un sujet dominant sur l’actualité malienne. Il s’agit du fameux article 39 du statut personnel des Enseignants, ajouté à cela, la crise sanitaire inattendue. Chose qu’a plongée l’école malienne dans le chaos. Malgré que les négociations se fassent entre les deux côtés, la crise est restée crue. Face à cette situation, l’Association des Élèves et Etudiant(e)s du Mali voulant montrer leurs mécontentements, organisera un meeting dès demain à traves le pays pour demander la tenue des examens de fin d’année contre une année blanche. Notamment, au lycée Fily Dabo Sissoko, au CAP de Sénou. Et dans la région de Mopti, Sikasso et Kita.  En effet, l’AEEM aurait oublié leurs rôles face au système éducatif et à fort probable que la plupart de ces mobilisations laissent des salives. Même si ce meeting était tenu, cela pourrait-il arranger les choses ? Ils devraient au préalable d’accorder un compromis avec les syndicats pour chercher des solutions à la crise. En dehors de cela, les négociations entre le CNSP et les syndicats restent à l’attente. Le pays demeure sans gouvernement depuis des semaines,  avec une économie déplorable. Il serait difficile de remplir la volonté des syndicats. Ne serait-il pas évident de chevaucher l’année académique pour bien préparer les candidats? Et aussi de refonder le programme d’Éducation dans l’avenir. Parce que d’un côté à l’autre, la situation reste toujours sous la menace. L’heure les élèves sont à l’écoute de ce qui va se passer. Attendons de voir, de ce qui en sortira du meeting de ladite association concernant l’école malienne.

Lassana Sow, Stagiaire

Malick Diancoumba

Voir aussi

Collectif National des Enseignants Chercheurs du Supérieur (CNECSUP) : « Le collectif exige le paiement immédiat des arriérés d’heures supplémentaires et des frais de taches liés aux examens… »

Le Collectif National des Enseignants Chercheurs du Supérieur a organisé une conférence de presse ce …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils