jeudi 1 octobre 2020
Accueil | Société | Au Flan de la colline du Marché de Médina Coura  : Un homme retrouvé mort pendu à un arbre 

Au Flan de la colline du Marché de Médina Coura  : Un homme retrouvé mort pendu à un arbre 

Consternation et frayeur. Avant-hier mardi 8 septembre, un Homme d’une trentaine d’années est retrouvé mort, pendu avec une corde au cou, à un arbre au flan de la colline du nouveau marché « Sougouni Koura » à médina-Coura. Vers les environs de 8 – 9 heures, une veille voulant faire ses besoins naturels hors de vue des usagers du marché a fait la macabre découverte du corps de Oumarou Sakande de nationalité Burkinabais. Dans la foulée, elle informe les policiers au poste de police sise au marché de Médina- Coura.   

 

Ce sont  les agents de la voirie qui ont été appelés par la police. Ils se sont dépêchés pour arriver au lieu du drame. Mais ils ont mis plus de 4 heures de temps,  de 11 heures à 16 heures pour pouvoir avoir accès à l’endroit où le corps était pendu. Cela par manque d’équipement pour escalader la colline. Chose étonnante, c’est que dans la logique des évènements, la police aurait dû faire appel aux pompiers au lieu des agents de la voirie.

 

Oumarou Sakande, c’est de lui dont il s’agit, est de nationalité Burkinabais de profession cultivateur qui est né le 19/03/1993 à Noughou au Burkina Fasso selon les pièces d’identité retrouvées en sa possession. Il est de teint noir et mesure 1,79 de cm. Les premiers constats indiquent qu’Oumarou s’est suicidé en se pendant à un arbre. Déjà, le PTS, police technique scientifique  qui a pris l’affaire en main, doute de la thèse de suicide. D’après les dires des enquêteurs de la PTS, que nous avons eu à rencontrer à l’hôpital Gabriel Touré, la mort de Oumarou est suspecte. La scène de crime semble être maquillée pour faire croire à un suicide. Ils émettent de sérieux doutes sur ce suicide. En tant qu’experts, ils ont constaté qu’il avait du sang qui coulait de son nez et de sa bouche. Ce qui ne correspond pas à des caractères distinctifs que peut provoquer une pendaison.

 

Au moment où nous mettions l’article sur papier, son cadavre se trouve à la morgue de l’Hopital Gabriel Touré et personne n’est venu identifier le corps. Le consul du Burkina Fasso présent à l’hôpital Gabriel Touré au moment où nous étions sur place s’active afin de retrouver les proches du défunt. Selon lui, la difficulté dans des cas pareils, c’est que si les étrangers arrivent au Mali, rarement sont ceux  qui vont se présenter à leurs ambassades pour s’inscrire. Et cela complique parfois la tâche pour pouvoir identifier la personne. En tout cas, l’enquête est en cours pour déterminer les vraies causes de la mort de Oumarou Sakande.

 

À suivre…

Malick Diancoumba

Voir aussi

L’ex DG de Laïco-Mali écroué pour malversation financière

Selon des sources proches de l’Hôtel Laïco Amitié, L’ex Directeur général de la société Laïco-Mali …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils