mercredi 22 septembre 2021
Accueil | Société | Clôture de la 16e édition de la Semaine Nationale de la Sécurité Routière : les accidents de la route font plus 663 morts par jour selon les chiffres officiels

Clôture de la 16e édition de la Semaine Nationale de la Sécurité Routière : les accidents de la route font plus 663 morts par jour selon les chiffres officiels

Pour diffuser des messages sur les mesures de prise de conscience afin de sauver les vies des usagers, le Stade Ouenzzin Coulibaly a abrité la cérémonie de clôture de la 16e édition de la Semaine de la Sécurité Routière. C’était samedi 21 novembre 2020, en présence de la Directrice générale de l’ANASER, Mme Doumbia DIADJI Sacko ; de son adjoint ; le Club des Motards du Mali, des agents de la Protection Civile ;  des Volontaires de la Sécurité Routière ; les équipes de foot du CNJ et l’Association de Sécurité Routière. 

 

Les rideaux de la 16e semaine de la sécurité routière, dont le thème central portait sur :’’ le Port du casque ‘’ sont tombés le samedi 21 novembre 2020. Une festivité d’une semaine qui a été marquée par plusieurs activités de sensibilisation par la famille ‘’ Sécurité Routière ‘’, dont des associations, des structures techniques de l’État, l’accompagnement du gouvernement, de la Police nationale, la gendarmerie, la Protection Civile, le Club des Motards du Mali (CMM).

Le Président du Club des Motards du Mali a, au cours de son intervention insisté sur la prise de conscience de cette situation qui, doit conduire sur un ensemble de mesure, dont le passage de permis moto, la réhabilitation des infrastructures, des efforts d’équipements en dispositif de sécurité routière, des investissements accrus dans les centres de santé, dont la prise en charge des victimes des accidents de circulation.

Selon lui, les accidents de la route sont plus mortels que le SIDA, les sujets les plus courants sont : la conduite à l’état d’ivresse, l’excès de vitesse, le non-port du casque par les motos cyclistes.

« Chacun a un rôle à jouer  pour renforcer la sécurité routière, car il n’y a pas de formule magique, mais une campagne bien menée, aura un impact  significatif », a-t-il souligné, avant d’affirmer que les accidents de la route font plus de 8935 victimes chaque année au Mali, soit 663 morts par jour  selon les chiffres officiels : les victimes sont les personnes vulnérables, dont les piétons, enfants, usagers des deux roues, à ce rythme, la route devient une des premières causes  de mortalité au Mali.

« Pour nous les motards, il y a intérêt à agir et vite, en impliquant aux enfants, les règles élémentaires de sécurité routière. Ainsi, le CMM demande à tous les motocyclistes à porter le casque, qui peut sauver des vies et autres usagers au respect du Code de la route, afin que les jeunes cessent de perdre la vie dans des conditions aussi simples à respecter », a-t-il laissé entendre.

Il dira que la sécurité routière est une affaire de tous et c’est dans cette optique que le CMM exhorte tout le monde à accompagner cette initiative qui est la sensibilisation au port du casque en gardant les rétroviseurs sur les motos et sans oublier le permis moto qui est un préalable incontournable pour la sécurité routière

Mme Doumbia Diadji Sacko, la directrice générale de l’ANASER a pour sa part précisé que : « si, au cours de cette présente semaine cette semaine, on a réussi à faire partir un usager de la route, ou un motocycliste chez le commerçant pour payer un casque, parce qu’il a pris conscience de l’importance du port du casque, pendant cette semaine, c’est que la sensibilisation menée et les conférences-débats menées ont eu un impact ».

Selon elle, les messages menés ont tous leur sens, qui sont de faire essayer de faire prendre conscience à la jeunesse de porter le casque, pour se mettre à l’abri du grand danger auquel on court.

« J’aimerais bien que cette jeunesse entende ce message, qu’il reste mobilisé pour tout ce qui concerne la sécurité routière, pas seulement le port du casque, mais aussi le respect strict du Code de la route, la limitation de la vitesse, de la tolérance voire la courtoisie sur la route, pour sauver les vies », a-t-elle réitéré.

Au cours de cette cérémonie, Mme Diadji Sacko a donné le coup d’envoi du match de football opposant l’équipe du CNJ à celui de l’Association de Sécurité Routière.

Les temps forts ont été marqués par labélisation d’une attestation de reconnaissance qui a été décernée à la DG DE l’ANASER, Mme Diadji Sacko par l’Association des Volontaires de la Sécurité Routière et la Protection de l’Environnement; et la démonstration de secourisme par les éléments Sapeurs-Pompiers.

Aïssétou Cissé

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Circulation alternée à Bamako: Un désastre sans fin pour les usagers !  

    La circulation alternée a débuté le 19 août 2019 durant le mois de …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils