vendredi 25 juin 2021
Accueil | International | Chronique du web : Les britanniques célèbrent « Captain Tom »

Chronique du web : Les britanniques célèbrent « Captain Tom »

Le philosophe français Gustave Thibon (1903-2001) écrivait : « Les nations ont besoin de héros et de saints comme la pâte a besoin de levain ». En ces temps de doute où le Royaume-Uni est durement éprouvé par la pandémie du Covid-19 – plus de 26000 morts au dernier décompte –, le pays recherche un héros, une figure capable de rassembler toute la monarchie au-delà des traditionnels clivages politiques Tories-Labour.

Ce héros, la nation britannique l’a trouvé en la personne du vétéran de la Seconde Guerre mondiale, Thomas Moore, affectueusement surnommé Captain Tom. Le vieil homme, bon pied bon œil, célébrait ce jeudi 30 avril, son 100ème anniversaire. Ce genre d’évènement privé, passe en général incognito. Mais dans le contexte particulier d’une nation qui cherche un facteur d’union/d’unité, Thomas Moore, né le 30 avril 1920, a eu droit à une célébration nationale.
Il n’est pas jusqu’à Sa Gracieuse Majesté qui lui a envoyé ses royales félicitations par courrier. « Captain Tom » a même eu droit à une exceptionnelle parade de la Royal Air Force, emmenée par deux chasseurs de la Royal Air Force généralement déployés pour des événements commémoratifs de la Seconde Guerre mondiale, un Spitfire et un Hurricane qui ont volé dans le ciel du Bedfordshire (comté au nord de Londres). Il a aussi reçu un message vidéo du Premier ministre Boris Johnson ainsi que 140 000 cartes d’anniversaire. Excusez du peu !
Il faut dire  que Captain Tom est un sacré personnage au Royaume-Uni. Outre ses états de service dans l’armée britannique pendant la Seconde Guerre mondiale qui forcent respect et admiration, notamment en Inde et en Birmanie, et sa brillante carrière dans le civil comme directeur général d’une entreprise de béton, « Captain Tom s’est illustré par son œuvre philanthropique. Le 6 avril 2020, le monde entier découvrait médusé ce homme marqué par les épreuves en train de relever un défi dantesque pour son grand âge : réaliser cent traversées de son jardin, long de 25 mètres, à l’aide de son déambulateur.
Cette marche atypique qui a été « homologuée » par l’Académie Guinness comme « le record du monde de la personne seule ayant récolté le plus d’argent lors d’une marche caritative » visait à collecter 1 000 £ au profit de l’association NHS Charities Together, pour soutenir le personnel de la National Health Service (système de santé public anglais), en première ligne de la lutte contre la pandémie de COVID-19.
Le challenge fut un succès monumental, avec un retentissement au-delà des frontières des Iles britanniques. A la date du 30 avril 2020, c’est-à-dire le jour des 100 ans du vétéran « Captain Tom », la cagnotte lancée en ligne le jeudi 9 avril a collecté la bagatelle de 30 millions de livres (soit près de 23 milliards de FCFA) et un montant supplémentaire de 3,7 millions de livres en Gift Aid à la date du 17 avril. A l’arrivée, les compteurs de la générosité affichaient 88.000 donateurs qui ont puisé dans leur bas de laine pour récompenser cette initiative très originale.
Et comment réagit le vieil homme face au succès planétaire de son initiative ? « C’est à peine croyable », a-t-il simplement dit avant d’ajouter : « Quand vous pensez à ceux à qui l’argent est destiné -tous ces braves et super docteurs et infirmières- je considère qu’ils méritent chaque centime et j’espère que nous récolterons plus pour eux ». Sans se démonter face à l’ardoise particulièrement salée de la pandémie, Tom Moore a déclaré : « Nous avons connu des problèmes avant -nous les avons surmontés- et nous surmonterons ceci ». Et comme il joint toujours le geste à la parole, notre centenaire s’est mis à la chanson pour continuer de soutenir les soignants. Son enregistrement de « You’ll Never Walk Alone », l’hymne des supporteurs de Liverpool, et cri de ralliement de la fabuleuse mobilisation pendant la pandémie, est numéro 1 des ventes de singles au Royaume-Uni.
Pour services rendus à la nation, notamment en temps de guerre – au propre comme au figuré – Tom Moore a été nommé colonel honoraire. C’est le lieutenant-colonel Thomas Miller, commandant du 1er bataillon du Yorkshire Regiment, qui est venu en personne au domicile du centenaire pour l’en informer.
Même Sa Gracieuse Majesté qui fêtait ses 94 ans le 21 avril n’a pas eu droit à autant d’égard. En raison de la pandémie du Coronavirus, la souveraine a renoncé aux traditionnelles salves d’honneurs, les jugeant inopportunes.
Pour conclure cette belle odyssée, j’ai envie de réfléchir ou de m’interroger à haute voix : « les Africains en général et les Maliens en particulier ne sont-ils pas capables de s’inspirer de ces best practices venues d’ailleurs ? ». Si, prendrai-je le risque de répondre, à condition que l’initiative soit portée par une personnalité crédible, qui ne soit pas clivante et qui soit convaincue de son utilité. Et cet oiseau rare, existe-t-il sous nos latitudes ? Là-aussi, je répondrai par l’affirmative. Il est simplement à regretter que ce genre d’initiatives ne fasse pas encore partie de nos pratiques et de nos habitudes. Portées par des personnalités consensuelles, elles pourraient avantageusement suppléer le (prétendu) manque de crédibilité des pouvoirs publics ou une certaine forme de défiance des citoyens à leur encontre en levant des fonds qui seraient utilisés pour des grandes causes. Nos concitoyens qui sont friands des médias étrangers et sont de grands voyageurs devant l’Eternel finiront bien par ouvrir leurs yeux sur ce qui se fait de mieux ailleurs pour l’adapter à notre contexte. Je suis convaincu que la générosité est une mine d’or qui n’attend qu’une chose : être exploitée pour livrer ses fabuleuses richesses. Les médias en général et l’internet et les réseaux sociaux en particulier pourraient jouer un formidable rôle de catalyseur dans la manifestation de notre générosité au profit des nôtres que Dame Nature éprouve ou lèse.
Vivement des « Captain Tom » maliens pour nous inciter à faire parler notre cœur !
Serge de MERIDIO

Malick Diancoumba

Voir aussi

Coopération France et 14 pays de la Zone Francs CFA: 11 (Onze) accords qui choquent !

Durant ces derniers mois, notre pays s’est vu confronter à de nombreuses voix qui critiquent …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils