samedi 8 août 2020
Accueil | INTERVIEWS | DOUENTZA : La population entre l’insécurité, le confinement et le délestage

DOUENTZA : La population entre l’insécurité, le confinement et le délestage

Douentza est une zone en proie à l’insécurité depuis quelques années. Avec l’avènement du Covid-19, le cercle est non seulement exposé à une crise sanitaire mais aussi alimentaire. Pour en savoir plus, nous avons rencontré une habitante de localité qui a bien voulu nous accorder une interview. Elle a préféré garder l’anonymat.

 

Le coronavirus a-t-il eu d’impacts sur vos activités à Douentza ?

« Bien sûr, je gère un restaurant au bord de la route. Avant l’apparition de cette maladie et malgré l’insécurité qui prévaut ici, je gagnais bien ma vie. Je parvenais à satisfaire mes besoins, la location, les frais de scolarité de mes enfants, mes tontines »

Qu’est-ce qui vous en empêche aujourd’hui de subvenir à vos besoins ?

« C’est le couvre-feu, depuis son instauration à partir de 21 heures, on ne voit personne dans les rues, alors que nos activités se font pendant la nuit. »

Donc, vous voulez dire que le couvre-feu a paralysé vos activités ?

« Oui, tout le monde a senti cela à Douentza. En cette période de chaleur, il y a pénurie d’eau. Toutes les familles attendaient la nuit pour s’approvisionner en eau. Surtout ceux qui n’ont pas de fontaine en famille. Et on n’ose pas sortir maintenant à partir de 21 heures par ce qu’ils (les militaires) tabassent les gens pendant la nuit.

Es-tu pour ou contre le couvre-feu ?

« Je suis pour, par ce qu’ils font ça pour notre propre intérêt et dans un pays de démocratie tout bon citoyen doit respecter les règles édictées par les autorités »

Madame croyez-vous en cette pandémie ?

« Oui, bien sûr »

Et pourquoi ?

« Parce que depuis le début de la maladie, nous avons suivi à travers les télés et les réseaux sociaux ses méfaits dans les continents asiatiques et européens.

Quel message avez-vous à l’endroit de la population ?

« Je demande à tout un chacun de respecter les règles d’hygiène données par les autorités sanitaires et je demande au gouvernement malien de tourner son regard vers la population du centre et du nord qui souffre aussi d’insécurité alimentaire. Donc nous exhortons qu’il accorde plus d’attention à nous

Propos recueillis par M Diallo

Malick Diancoumba

Voir aussi

COMPAGNIE MALIENNE DE NAVIGATION (COMANAV) : MOUSSA DOUMBIA nous dit tout ce qu’il faut savoir sur les bateaux maliens

Profitant d’un voyage de travail à Tombouctou, nous avons tendu notre micro à Moussa Doumbia, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils