vendredi 1 juillet 2022
Accueil | Oeil du combattant | BAFOULABE: Un garçon de 6 ans noyé dans le fleuve Sénégal  

BAFOULABE: Un garçon de 6 ans noyé dans le fleuve Sénégal  

 

 

Un garçon de 6 ans s’est noyé dans le fleuve Bakoye à Oualia, cercle de Bafoulabé, région de Kayes. Selon des sources locales, ce garçon serait parti avec ses camarades au fleuve vers le crépuscule pour se baigner.  

Malgré les mises en garde des autorités compétentes, notamment les soldats de sauvetage, aucune disposition n’est prise par les parents pour surveiller les enfants pendant cette période de forte chaleur.  Ils fréquentent largement les deux fleuves. Car, la noyade est très courante au Mali. Encore, on déplore un autre cas de noyade dans le fleuve Sénégal à Bafoulabé. Selon une source de Bafoulabé, un garçon de 6 ans s’est noyé dans le Bakoye, ce mardi à Oualia, chef-lieu de commune.

Des sources témoignent que la victime est partie avec ses camarades au fleuve vers le crépuscule pour se baigner. Son corps a été repêché quelques heures après sa noyade. L’enterrement a eu lieu sur place après la prière du crépuscule. À titre de rappel, un autre cas a été enregistré à Bamako, plus précisément au niveau du 3e pont de Bamako. M. Boubacar Diakité, marié et père de 4 enfants, résidant à Banconi Djanguinebougou, de profession mécanicienne, à la zone industrielle s’est noyé dans le Niger, le dimanche 10 avril 2022, aux environs de 16 heures.

Avant cela, au moins 3 personnes ont trouvé la mort par noyade et 5 autres ont été secourues suite au fleuve de Madinagoungou dans la commune rurale de Koundian, cercle de Bafoulabé, une zone de forte chaleur. Parmi les victimes, 2 Kayesiens et un villageois. Ils étaient partis acheter des mangues. Les autorités locales et la Brigade de Manantali étaient sur les lieux du drame. Bien avant tout cela, la direction générale de la Protection civile de Koulikoro a affirmé qu’un enfant de 6 ans s’est également noyé dans le fleuve Niger, derrière le gouvernorat de Koulikoro. Aussitôt alertée, la Protection civile a envoyé une équipe sur place pour pêcher le corps. Après les investigations, le petit voulait simplement se baigner dans le fleuve.

Le directeur régional de la Protection civile de Koulikoro demande aux parents de bien surveiller les enfants en cette période de chaleur afin de les empêcher à prendre des risques en se rendant au fleuve. En tout cas, les parents sont pointés pour échapper à un tel drame.

Lassana SOW  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

KOUTIALA: 3 Italiens et 1 Togolais enlevés 

    Trois Italiens et un ressortissant togolais ont été enlevés « par des hommes armés », …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils