jeudi 1 octobre 2020
Accueil | Société | Attaque à engin explosif improvisé : Un bus de la Compagnie Sonef victime d’une explosion

Attaque à engin explosif improvisé : Un bus de la Compagnie Sonef victime d’une explosion

Après une accalmie, les forces du mal qui avaient observé une pause ont repris du service dans le nord et au centre. En trois (3) jours, le pays a enregistré plusieurs attaques mortelles. Malheureusement, ces attaques ont fait perdre la vie à certains militaires. Hier lundi 7 septembre 2020, c’est au tour de la compagnie Sonef d’être touchée par un engin explosif improvisé.

Depuis 2012 le Mali est engagé dans un combat sans merci contre les terroristes et autres grands bandits de grand chemin qui tentent d’imposer leurs lois aux paisibles populations du nord et du centre. Les Forces Armées Maliennes aidées par les forces étrangères des battent chaque jour contre ces criminels. Elles sont épaulées par des forces de  la Mission Multidimensionnelle Intégrée des Nations Unies pour la Stabilisation au Mali  (MINUSMA), de l’Opération Barkhane et autres. Malgré tout, les défis demeurent non négligeables. Face à la situation,  beaucoup de personnes s’interrogent : Pour combien de temps durera la guerre asymétrique imposée à notre pays par des voyous qui sèment la terreur et le désordre ?

Hier, lundi 7 septembre 2020, un bus de transport de la Compagnie Sonef ayant quitté Gao pour Bamako a heurté un Engin Explosif Improvisé (EEI) vers Wabaria et non loin du village de Kadji. En ce qui concerne les différentes attaques terroristes dans notre pays, les Engins Explosifs Improvisés (EEI) ont fait assez de victimes civiles et militaires, sans compter les dégâts matériels. Par rapport à l’attaque contre la Compagnie Sonef, des sources non officielles font cas de cinq blessés. Les mêmes sources mentionnent que parmi les blessés, aucune vie n’est pas en danger.

Faut-il le rappeler, par rapport à cette attaque barbare contre la Compagnie Sonef, le Collectif des Ressortissants du Nord du Mali (COREN) n’est pas resté les bras croisés. Cette organisation a décidé de réagir à travers un document qui porte la signature du président de ce Regroupement, Malick Alhousseini. À travers ce document, le Collectif des Ressortissants du Nord du Mali (COREN) note qu’il a appris avec consternation l’attentat dont a été victime un bus de la compagnie de transport SONEF, aujourd’hui 07 septembre. Selon ce Collectif, le bus a sauté sur un engin explosif improvisé à Kadji, à une vingtaine de kilomètres de Gao. Il révèle qu’on ne déplore pas de pertes en vies humaines mais le bilan fait état de 5 blessés tous pris en charge à l’hôpital de Gao. Le Collectif des Ressortissants du Nord du Mali (COREN) souhaite un meilleur rétablissement aux blessés et  condamne cet acte ignoble dirigé contre les populations civiles.

Cette organisation de la société civile  rappelle que l’urgence de tous les jours est le désarmement et la pacification des régions du Nord et du Centre de notre pays.

Notons aussi que le vendredi et samedi, les FAMA et Barkhane ont essuyé des revers à Tessalit et à Nara avec des morts et des blessés.

Bourama Kéïta

 

Malick Diancoumba

Voir aussi

L’ex DG de Laïco-Mali écroué pour malversation financière

Selon des sources proches de l’Hôtel Laïco Amitié, L’ex Directeur général de la société Laïco-Mali …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils