dimanche 25 octobre 2020
Accueil | Société | Après la libération de plus 200 terroristes : faut-il craindre des incidents sécuritaires ?

Après la libération de plus 200 terroristes : faut-il craindre des incidents sécuritaires ?

Les deux (02) ex-otages, Maliens et français, Soumaïla Cissé et Sophie Petronin ont retrouvé leurs familles depuis quelques jours. En échange, plus 200 djihadistes libérés. En cette liesse incontrôlée, quel incident sécuritaire faut-il craindre ? 

 

Le Mali a retrouvé l’opposant Soumaïla Cissé, l’homme politique et la France, Sophie Petronin, humanitaire. Deux (02) personnages aux destins croisés qui ont joint depuis la semaine dernière les siens. Leurs retours ont été vachement fêtés par leurs proches et partisans. En effet, en cette liesse incontrôlée, on ose le dire, faut-il craindre des incidents sécuritaires ? Plus de 200 djihadistes ont été délivrés. De potentielles attaques seraient-elles alors prévisibles? En tout cas, au Mali, la division sur la question, surtout par rapport à la manière dont la libération s’est passée, présente une extrême inquiétude face aux terrorismes. Des terroristes qui ont tué des soldats, des civils par le passé ; et qui purgeaient leurs peines dans les maisons d’arrêt de notre pays. Mais beaucoup pensent qu’il était important, mais qu’il fallait privilégier d’autres méthodes de négociations que celles-ci. Sinon la libération de ces détenus de guerre, on va dire ainsi, inciterait l’insécurité ou amplifierait les attaques dans notre pays ; et mettra en péril la protection des populations contre les obscurantistes, des djihadistes ou des terroristes. Mais peut-on blâmer Soumaïla Cissé pour cela ? Non, puisque pour critiquer il faut se mettre à la place de l’otage. Qu’est-ce que la personne ne ferait pas pour revoir sa famille et avoir sa liberté ?   Donc c’est un débat délicat, et chacun est libre de donner son opinion sur le sujet. Par ailleurs, ,

dès sa libération, Soumaïla Cissé s’est vite mis à la tâche. Car, se sentant tellement en forme, même s’il a pris un peu de poids, le président de l’URD et ex-député de Niafounké multiplie les interviews et rencontres pour encore et une fois, tailler la route en vue des prochaines échéances électorales. En répondant aux questions de TV5 monde vendredi dernier, au lendemain de sa libération, il revenait sur les conditions de sa détention. Des dizaines de djihadistes ont été relâchés en marge de vos libérations, est-ce que vous comprenez l’inquiétude que cela peut susciter chez certains ? Interroge le journaliste TV5 monde. Soumaïla Cissé répond: « J’espère qu’ils ne sont pas inquiets que je sois libéré. Je pense que ça n’est pas à moi que vous devez poser cette question. Je suis acteur de la situation. » Tout compte fait, au regard du nombre conséquent de terroristes qui ont retrouvé la liberté, le Mali devrait s’attendre à des représailles. Ce n’est pas certainement la paix qu’ils cherchent ; mais un renforcement de leurs capacités de résistance et de leurs attaques. Que Dieu nous en préserve.

Moriba DIAWARA

Malick Diancoumba

Voir aussi

Opération Barkhane : 500 Chasseurs en route pour le Mali

Un bataillon d’escadrons sera déployé d’ici peu au Mali. Le Premier régiment de chasseurs de …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils