vendredi 16 avril 2021
Accueil | Réligion | Annulation du pèlerinage à la Mecque : Une première dans l’histoire du pèlerinage  

Annulation du pèlerinage à la Mecque : Une première dans l’histoire du pèlerinage  

Les autorités Saoudienne viennent de mettre la boule de feu dans les ventres des agences de voyages en préparatif pour la célébration du cinquième pilier de la religion musulmane. Cette annonce est faite suite à la propagation de la maladie à coronavirus dans le Monde.

 

Déjà sur les réseaux sociaux les commentaires ne manquent pas envers la décision des autorités saoudiennes d’annuler le pèlerinage de cette année due à la maladie à coronavirus. Selon certains commentaires, « le prince est un homme corrompu ». Cela fait allusion à son implication dans l’affaire de Khadjoggi qui fut décapité dans l’Ambassade Saoudien en Turquie. Et son rôle dans la légalisation de permis de conduire pour les femmes. Au-delà de cet aspect politique du pays, les agences de voyages sont stupéfaites par la décision d’annuler le pèlerinage de cette année. Comment vont-ils faire pour les fidèles qui ont déjà payé leurs voyages ? On ne sait pas pour l’instant les conséquences de cette annonce pour les agences de voyages à travers le monde. Au Mali avant cette décision d’annulation, le pèlerinage de cette année a été assuré par le directeur de la maison hadji de Bamako, malgré le confinement à travers le monde et la propagation de la maladie. Maintenant, les gens sont en déconfinement progressif pour éviter une récession économique dans les pays. Et voir que les pèlerins ne pourront pas effectuer ce cinquième pilier de la religion, qu’elle serait l’excuse du directeur de la maison d’Hadj de Bamako aux fidèles ?  Pour l’instant rien n’a été décidé, mais la communauté musulmane est en tout cas divisée sur la question de l’annulation ? Un jeu entre sunnite et chiite s’installe. Qui aura le dernier mot ? Déjà pour beaucoup, la maladie à coronavirus est un sujet trop politisé. Aussi, des gens se posent la question sur l’existence même de la maladie comme le disent les médias. Par ailleurs, jusque-là, aucun remède contre la maladie n’a été trouvé depuis début mars. Une chose est sûre, l’annulation du pèlerinage est moins souhaitable, qu’une propagation exponentielle de la maladie. Puisqu’on dit « mieux vaut prévenir que guérir ». Si cet adage est bien connu de tous, on ne devrait pas voir de cette annonce une anti-religion.

Que Dieu le Tout-Puissant nous vienne en aide !

 

Lansine Coulibaly

Malick Diancoumba

Voir aussi

Conférence de presse sur le hadj 2020/2021  : ‘’ Le 31 décembre 2020, date-butoir pour la fin des inscriptions du hadj 2021 ‘’

Abdoul Fatah Cissé, directeur de la Maison du Hadj a animé une conférence de presse …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils