mardi 22 juin 2021
Accueil | Société | 48e session ordinaire de la commission technique de sécurité: Déploiement des unités reconstituées au centre des échanges

48e session ordinaire de la commission technique de sécurité: Déploiement des unités reconstituées au centre des échanges

La 48e session ordinaire de la Commission technique de sécurité (CTS) s’est tenue le mardi 03 mars 2020 au Quartier général de la MINUSMA à Bamako sous la présidence du Général de corps d’armée Dennis Gyllensporre, Commandant la Force de la Mission des Nations Unies au Mali et Président de la CTS.

 

Après l’observation d’une minute de silence en la mémoire des soldats des Forces Armées Maliennes tombés au champ d’honneur à Mondoro dans la journée du dimanche 2 mars 2020, le Président de la CTS a présenté ses condoléances aux FAMa. Il a ainsi saisi l’occasion pour rappeler l’importance du travail effectué au sein de la CTS, qui consiste à œuvrer ensemble pour trouver des solutions efficaces à la mise en œuvre de l’Accord pour la Paix et la Réconciliation.  Trois points de discussion étaient à l’ordre du jour : la validation des recommandations de la réunion technique du 28 février 2020 ; – Le point de situation sur le déploiement des unités FAMa reconstituées ; la mise à jour des arrangements sécuritaires sur la ville de Ménaka. Au terme de la réunion, de nombreuses décisions ont été prises parmi lesquelles :  la CTS recommande que le reliquat du bataillon reconstitué de Kidal quitte Gao le 10 mars 2020 en respectant scrupuleusement la règle du tiers dans la composition et le commandement ; les bataillons reconstitués de Gao et de Tombouctou seront logés dans les camps FAMa et participeront à la sécurisation du processus DDR ; la CTS recommande un délai jusqu’au 10 mars 2020 pour que les absents respectivement de la garde nationale ou de l’armée de terre rejoignent leurs unités d’affectation ou le poste de commandement de l’armée de terre ou de la garde nationale. Aussi est-il demandé au gouvernement de faciliter le regroupement et l’acheminement des absents dans leurs unités d’affectation. La CTS exhorte le gouvernement à prendre des mesures administratives après l’expiration du délai.

Par ailleurs, le Président de la CTS a invité toutes les parties à faire preuve de flexibilité pour obtenir des avancées majeures au sein de la Commission.  La prochaine réunion ordinaire se tiendra le 11 mars 2020.

Komi   

Malick Diancoumba

Voir aussi

Liberté provisoire accordée à Rasta: Moins virulent à sa sortie du MCA après un mois de détention !

Par une lettre publiée sur les réseaux sociaux, M. Youssouf Bathily dit Rasta demande pardon …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils