mardi 21 août 2018
Accueil | International | Insécurité au Nord : Des Islamistes syriens dans les murs de Bourem ?
نيروهاي عضو داعش در عراق - آرشيو

Insécurité au Nord : Des Islamistes syriens dans les murs de Bourem ?

Selon nos sources, des Islamistes Syriens, appartenant à Al-Qaïda viennent  d’élire domicile dans la localité de Bourem. Présentement, la situation sécuritaire dans le Cercle de Bourem est très inquiétante. Ces Djihadistes issues de tous bords  islamistes et alliés à Al-Qaïda auraient occupé cette localité. Ils se réclament progouvernementaux, le MAA.

En effet, les sept ans de guerre qui a dévasté la Syrie et fait plus de 500.000 morts tout en jetant  presque la moitié de la population hors de leurs foyers, ont ouvert la voie à l’avancée de l’organisation État islamique et Al-Qaïda. Le Régime syrien a pris aujourd’hui le dessus grâce à l’intervention  de la Russie et des milices étrangères dirigées par l’Iran en 2015. Ce qui a probablement conduit ces Islamistes déboutés hors Syrie en quête de nouvelles contrées vers le Nord du Mali, nid de tous les fanatiques du monde.

«C’est vers la fin du mois de mars que plus d’une cinquantaine de pickups auraient été aperçus dans le Cercle de Bourem», dira notre source. Et de poursuivre que ces individus parlent la langue arabe, précisément celle de la Syrie.  Cette colonne de véhicules, avec des Islamistes à bord, lourdement armés, s’est réfugiée dans les montagnes d’AGAMAHORE, toujours dans la même localité, après avoir été contrecarrée par Barkhane.

Selon la même source, ce groupe est dirigé par un Syrien répondant au nom d’Abou Rahman Albagdadia qui a fui les combats de Hez Bolah, une autre confrérie salafiste qui avait porté main forte à Bachar-Al Asard, en Syrie. Pour l’instant, ce nouveau groupement islamiste allié à Al-Qaïda  n’a toujours pas été baptisé, une des étapes les plus difficiles pour des groupes de ce genre. Des dizaines de Peulhs de la Communauté Bodorodji ont été recrutés au sein de ce même groupe.

Par ailleurs, au mois de mars dernier, des chauffeurs de la société MANTRANS, au nombre de six, qui travaillaient pour Barkhane, ont été tués dans une attaque criminelle.  Selon certaines informations, cette tuerie est l’œuvre des mêmes Islamistes en guise de test. Ce, pour expérimenter leur force de frappe.

En plus, le MUJAO, une organisation islamiste, est souvent aperçu dans la Commune de Taboye. Les populations de Bourem doivent-elles s’inquiéter ?

Nous y reviendrons

Adrianho Maïga : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Décès de l’ancien secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan: réactions et émotion

L’ancien secrétaire général de l’ONU et prix Nobel de la paix, le Ghanéen Kofi Annan, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *