mardi 20 novembre 2018
Accueil | International | CONSOLIDATION DE LA PAIX: Un programme de 25 millions de dollars sur cinq ans

CONSOLIDATION DE LA PAIX: Un programme de 25 millions de dollars sur cinq ans

Pour créer les conditions pour une paix durable au sein des communautés du Centre et du Nord du Mali, un projet dit de  » Consolidation de la Paix » vient d’être lancé ici à Bamako, le jeudi 25 octobre dernier. Le lancement officiel du dit projet a été présidé par le ministre de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.
Financé par USAID Mali/PCP, ce projet de consolidation de la paix vient en soutien à la mise en œuvre effective de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale, du Plan de Sécurisation Intégrée des Régions du centre du Mali, de la stratégie spécifique de développement intégré des Régions du Nord du Mali, de la politique nationale de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent et le terrorisme et son plan d’action, de la politique nationale du genre et du plan cadre du ministère de la sécurité et de la protection civile pour l’amélioration du lien de confiance entre les forces de sécurité et la population.
C’est un projet entièrement financé par l’USAID, à hauteur de 25 millions de dollars américain, soit environ 12 milliards de f cfa destinée vers 46 communes à travers le Mali notamment des régions du centre et du nord du Mali. Selon les responsables, ce projet qui couvrira 46 communes sera reparti entre les régions de Segou, Mopti, Gao, Kidal, Tombouctou, Taoudeni et Menaka.
Il y aura trois objectifs majeurs à savoir : la résilience à la violence et aux conflits renforcée; la Gouvernance participative et engagement civique renforcés dans les communautés affectés par les conflits et l’autonomisation des jeunes et leur résilience face à l’extrémisme violent.
Pour M. Gregory L. Garland, premier conseiller de l’Ambassade des États-Unis d’Amérique au Mali, ce projet de cinq ans (2018-2023) est conçu en tenant compte de la violence intercommunal au centre et au nord du Mali ainsi que de la réalité des defis intenses et mortels auxquels font face les communautés de ces régions, « ce projet vise à renforcer les relations entre le gouvernement et les citoyens issus des communautés qui restent les plus vulnérables face aux menaces de la violence et de l’instabilité, à savoir les femmes, les jeunes et les groupes marginalisés », a-t-il expliqué.
Mohamed Ag Erlaf, ministre de l’Administration territoriale et la Décentralisation a expliqué l’importance du projet avant de promettre l’engagement de l’Etat Malien à accompagner le dit projet pour son bon fonctionnement. « Je remercie ici, au nom du président de la République et de tout le gouvernement du Mali, les États Unis d’Amérique pour leur engagement aux côtés du Mali, car ce projet aura une importance capitale pour L’Etat du Mali et la population malienne », a-t-il reconnu.
Amadou Kodio LA LETTRE DU MALI

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Situation de l’otage français détenue dans notre pays : Son fils se dit inquiet pour le sort de sa mère

Le fils de Sophie Pétronin, détenue au Mali depuis 2016, a confié à l’AFP, hier, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :