dimanche 27 septembre 2020
Accueil | International | UEMOA : Les ministres des transports réfléchissent à la réouverture des frontières

UEMOA : Les ministres des transports réfléchissent à la réouverture des frontières

Le jeudi 28 mai 2020, les ministres des Transports de l’UEMOA se sont concertés par visioconférence en vue de la reprise des transports terrestres, aériens et maritimes. Cette réunion fait suite à une recommandation des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union. Au centre des échanges, l’évaluation de l’impact et des besoins relatifs à la COVID-19 dans le secteur des transports au sein de l’espace UEMOA et la reprise des activités dans le secteur des transports dans l’espace UEMOA.

A l‘issue  de 5 heures de discussion, les ministres ont recommandé une concertation régionale préalable à la réouverture des frontières terrestres, aériennes et maritimes ; le contrôle sanitaire sur la COVID-19 au départ et à l’arrivée des voyageurs qui devraient disposer d’un document qui atteste leur santé ; la dotation du personnel et les infrastructures en équipements de surveillance et de protection aux points d’entrée et dans les moyens de transports ; la sensibilisation et la formation du personnel en matière de sécurité sanitaire ; un soutien financier au secteur des transports ; la formulation, dans les meilleurs délais, d’un plan de reprise concerté des activités de transports en rapport avec la situation sanitaire et sécuritaire dans les Etats de la sous-région.

A noter que, depuis le début du Covid-19, « le rythme du trafic aérien en Afrique a baissé de 95 % », a annoncé le président de la Commission de l’UEMOA, Abdallah Boureima.

Cette réunion a enregistré la participation des ministres des Transports du Mali, du Benin, du Togo, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Niger, et du Burkina Faso.

RECTIFICATIF

Dans notre précédente parution (Le Matin N°460 du mercredi 14 mai 2020), une malencontreuse erreur nous a fait écrire que les Etats-Unis ont apporté un appui au Mali d’une valeur de «8 milliards de dollars ». La moitié est destinée au secteur de la Santé et l’autre moitié comme soutien aux couches les plus vulnérables du pays.

L’annonce a été faite lors le jeudi 07 mai 2020 lors d’une visioconférence entre le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, M. Tiébilé Dramé, et l’envoyé spécial des Etats-Unis d’Amérique pour Sahel, M. J. Peter Pham.

La Rédaction

Malick Diancoumba

Voir aussi

PERSPECTIVES DE PRINTEMPS OUEST-AFRICAIN : Ces vieillards qui persistent à nous gouverner

Un des paradoxes notables au niveau de la gouvernance en Afrique, est que malgré une …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils