mercredi 23 juin 2021
Accueil | Sports | Tour de France: l’Allemand Marcel Kittel frustre Bryan Coquard

Tour de France: l’Allemand Marcel Kittel frustre Bryan Coquard

Marcel Kittel a gagné au sprint la 4e étape du Tour de France cycliste, ce 5 juillet. L’Allemand a devancé de quelques centimètres Bryan Coquard dans les rues de Limoges. Les supporters français attendront encore pour voir l’un des leurs s’imposer durant cette édition 2016.

Limoges, envoyé spécial,

« A la fin, ce sont toujours les Allemands qui gagnent »… La célèbre maxime du footballeur anglais Gary Lineker s’appliquerait-elle aussi au cyclisme ? Marcel Kittel, 28 ans, a en tout cas remporté le premier match franco-allemand, en attendant la demi-finale de l’Euro 2016 de foot du 7 juillet. « Je suis de retour. Je suis heureux, car l’équipe était sous pression et nous avons réagi », raconte Kittel qui avait fait deuxième lors de la première victoire de Mark Cavendish samedi 2 juillet au Mont-Saint-Michel. Pour lui, – comme pour Brian Coquard -, l’attente du verdict a été « horrible à vivre ».

Bryan Coquard à quelques millimètres du bonheur…

Le coureur de la formation Etixx-Quick Step a devancé de quelques millimètres Bryan Coquard, à l’issue de la plus longue étape du Tour de France 2016 (237,5 km entre Saumur et Limoges). Un sprint très frustrant pour le pensionnaire de l’équipe Direct Energie. A 24 ans, Coquard espérait décrocher sa première victoire sur la Grande Boucle et apporter ainsi un premier succès à son pays durant cette 103e édition.

 Bryan Coquard est resté longtemps prostré au sol juste derrière la ligne. Le visage grave, les mains dans la tête, il a mis un sacré moment avant de se relever, et de regarder sur un écran placé derrière lui le ralenti de son sprint. Seuls ces quelques millimètres le séparent d’une victoire de prestige. Cruel.

« J’ai fait le maximum, je suis déçu, c’est comme ça. Mais je crois que je fais partie des grands », suffoque-t-il. Pour Bryan Coquard, il n’y a aucune erreur dans son sprint. « Je suis jeune, je suis un gagneur et je veux gagner sur le Tour cette année », lance le jeune homme. La déception passée, Bryan Coquard retrouve peu à peu le sourire. « Une victoire sur le Tour c’est quelque chose d’énorme. C’est dur, mais je ne dois pas baisser les bras ». Pour Perter Sagan, qui sera encore en jaune demain, Bryan Coquard « était super aujourd’hui ». Pas sûr que les propos du Slovaque le consolent.

rfi

Djibril Coulibaly

Voir aussi

Basketball/7ème journée : L’AS Police tombe chez les hommes et le Djoliba gagne chez les dames

  Les policiers sont tombés samedi après-midi devant l’Attar Club de Kidal par le score …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils