mercredi 30 septembre 2020
Accueil | Société | Sortir de crise sociopolitique : La CFR dénonce la proposition du M5-RFP de non démocratique !

Sortir de crise sociopolitique : La CFR dénonce la proposition du M5-RFP de non démocratique !

Après la conférence de presse du mouvement du 5 juin tenu le 1er juillet, la CFR dénonce le contenu des propositions du M5-RFP de non démocratique, antirépublicaine, et qu’il ne consiste en aucun cas, une voie de sortie de crise.

Malgré les rencontres d’ici et là, les choses ne semblent pas bouger du tout. Hier le mouvement du 5 juin a tenu un point de presse pour informer l’opinion nationale et internationale de ce qu’ils ont proposé pour sortie de crise. Suite à ce point de presse, les membres de la Convergence des Forces Républicaines ont dénoncé le contenu de cette proposition en le qualifiant d’antirépublicain et anticonstitutionnel. Au-delà de cette proposition, le mouvement du 5 juin préfère battre le pavé pour réclamer encore la démission du président et ses institutions. Pour l’instant, le président de la République n’a pas réagi. Après le retour de son voyage de la Mauritanie, pour le sommet du G5-Sahel, le président de la République a le dos au Mur avant le 10 juillet. Il doit tout mettre en oeuvre pour éviter un nouveau rassemblement populaire dans la capitale. Le mouvement semble être déterminé à aller au bout de leur revendication si la partie gouvernementale n’accepte pas leur conduction. Aujourd’hui, le mouvement M5-RFP et l’affaire de Soumaila Cissé sont dans la même lancée, une chose que la population trouve noble puisqu’elle considère que l’enlèvement de l’honorable qui est atteint les cent jours de détention par des ravisseurs dont les identités ne sont toujours pas connues du grand public, est inconcevable pour elle. Déjà, une mobilisation a été organisée à la bourse de travail dans ce sens pour la libération de l’honorable Soumaila Cissé. Une question taraude dans les esprits, comment tout cela finira-t-il ? Une question dont la réponse réside dans le temps. Par ailleurs, l’un des partis du mouvement du 5 juin qui sont à la base de la création du mouvement l’EMK refuse de signe le mémorandum du M5-RFP, ce qui montre qu’au sein dudit mouvement il y a des divergences contre certaines demandes du M5. Selon un adage « lorsqu’il y a beaucoup de bouches dans une chose, elle finit à se gâter », c’est l’image que nous observons de ce mouvement. En tout cas, la lutte a permis aux Enseignants d’avoir un accord, le reste, l’avenir nous le dira.
À suivre
Lansine Coulibaly

Malick Diancoumba

Voir aussi

Gouvernement de transition : le tambour bat à cœur ouvert

Le gouvernement de transition, décisif durant la période de 18 mois, sera bientôt formé pour …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

 

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils