mardi 26 octobre 2021
Accueil | Société | Situation sécuritaire chaotique à Koro : 50.311 déplacés internes (soit 11.770 ménages touchés) après les affrontements

Situation sécuritaire chaotique à Koro : 50.311 déplacés internes (soit 11.770 ménages touchés) après les affrontements

La crise sécuritaire sévissant dans les Régions du Nord et du Centre du pays  continue d’affecter  les rapports de fraternité et la vie stable d’antan des populations locales. C’est selon le Rapport  rendu public la semaine dernière par l’OCHA. Ainsi, pour échapper aux attaques des terroristes et à la pratique d’intimidation, il y a eu  50.311 personnes déplacées internes soit 11770 ménages avec une augmentation de 540 individus à la suite des évènements survenus dans le cercle de Koro, Région de Mopti, où ont été déplorés d’autres actes de violences interethniques.

Dans ce Rapport de huit pages, réalisé par  grâce aux efforts de plus un groupe  d’organisations humanitaires et de défense des Droits de l’Homme, les attaques répétitives et l’insécurité alarmante dans le Centre et la partie septentrionale du pays continuent de contraindre les populations civiles de se réfugier à l’extérieur ou  de se déplacer vers certaines localités du Sud. Selon le Rapport : « … De nouveaux déplacements continuent également d’être signalés, les conflits intercommunautaires, l’insécurité et les affrontements ou la perspective d’un éventuel affrontement entre groupes armés étant parmi les raisons évoquées pour justifier ces nouveaux déplacements». Les affrontements intercommunautaires et la présence des djihadistes sont les raisons principales de ces déplacements internes et externes : « À la date du 31 Mars 2018, les partenaires de la CMP ont comptabilisé 64.344 Rapatriés, ce qui correspond à une augmentation de 486 personnes par rapport aux données du Rapport CMP de février 2018 (63.858 Rapatriés). En parallèle, 50.311 personnes déplacées internes (11770 ménages), soit une augmentation de 540 individus suite aux évènements survenus dans le Cercle de Koro (Région de Mopti)  durant le mois de mars ; 526.505 personnes retournées, ont été enregistrées par les équipes de la DNDS et 136.422 Réfugiés maliens dans les pays limitrophes par l’UNHCR  soit un taux d’augmentation de 4376 individus par rapport aux données de février dernier».

Seydou Konaté : LE COMBAT

Rédaction

Voir aussi

Prise de court par le temps dans la construction du viaduc de Yirimadio: L’entreprise Razel encore à la recherche d’un bouc émissaire    

  Malgré les mises en garde du ministredes Transports et des Infrastructures, Mme Dembélé Madina Sissoko, …

Laisser un commentaire

error: Contenu est protégé !!
%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils