vendredi 14 juin 2024
Accueil | Société | Situation de l’Épidémie à COVID 19: Aucun cas de coronavirus déclaré au Mali

Situation de l’Épidémie à COVID 19: Aucun cas de coronavirus déclaré au Mali

Dr Mama Coumaré, Secrétaire général du ministère de la  Santé et des Affaires Sociales, a animé un point de presse, afin de donner l’information actualisée de la situation de l’épidémie à Covid 19. C’était hier jeudi 5 mars 2020 dans la salle de conférence dudit ministère en présence de Pr Akory Ag Iknane, Directeur de l’Institut National en Santé Publique (INSP) ; et du Dr Jean Pierre Baptiste, représentant de l’OMS ;

Au cours de cette conférence de presse, le Secrétaire général du ministère de la Santé et des Affaires Sociales. Dr Mama Coumaré a précisé que la situation épidémiologique se présente comme suit : au niveau mondial : plus de 95 270 cas dont 3 280 décès dans 88 pays, Afrique du Sud au niveau africain, 25 cas 0 décès : Sénégal (4 cas), Nigéria (5 cas), l’Algérie (12 cas), Tunisie (1 cas), Maroc (1 cas), Égypte (2).

C’est dans ce cadre que le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales a élaboré un plan de prévention et de réponse contre le COVID-19 avec pour objectif de prévenir autant que possible l’apparition d’un cas de COVID-19 au Mali.

Il a rappelé que le 30 janvier 2020 et le vendredi 14 février ici à Bamako, l’OOAS en collaboration avec le Ministère de la Santé et des Affaires Sociales, a organisé une réunion de coordination régionale de haut niveau et une approche commune de préparation pour les pays membres de la CEDEAO.

Aux termes des travaux les ministres en charge de la santé ont pris notamment la décision de mettre l’accent sur le renforcement de la coordination, la communication et la collaboration entre les États membres en matière de préparation à l’épidémie de COVID -19 y compris la collaboration transfrontalière.

Au jour d’aujourd’hui, 6 pays en Afrique sont touchés par la maladie à coronavirus, qui sont : le Sénégal, le Nigéria, l’Algérie, le Maroc, la Tunisie et l’Égypte. L’épidémie de COVID-19 peut affecter la vie sociale et économique du pays en plus de l’impact sanitaire, d’où l’intérêt d’élaborer un plan d’urgence.

Il a rappelé les actions en cours au Mali, dont  les interventions portent sur 4 axes : la Coordination : National : la mise en place d’une cellule de coordination nationale et un comité de crise avec la nomination du coordinateur en la personne du  Directeur général de l’INSP,  le Pr Akory Ag IKNAN.

« Le Centre de prise en charge : 80% des cas sont asymptomatiques ou simples, 15% s’accompagnent de complications et 5% nécessitent des soins intensifs. Cette prise en charge exige des conditions de soins intensifs avec des respirateurs, une source d’oxygénation, des masques, les moniteurs multi paramètres. Pour ce faire, vingt-deux (22) salles ont été identifiées aux CHU du Point G, Gabriel TOURE, Hôpital du Mali, Hôpital de Kati et les CSREF de Bamako pour la prise en charge d’éventuels cas, un site a été réhabilité avec l’appui de l’Ambassade de Chine au Mali pour une capacité de 10 lits. Ce centre est en cours d’équipement en extracteurs d’oxygène, en intrants. Des instructions ont été données aux régions pour identifier et équiper les sites de prise en charge. Le laboratoire : Quatre (4) laboratoires ont la capacité de faire le diagnostic du Coronavirus. Il s’agit du Centre Universitaire d’Excellence de Recherche Clinique (UCRC) à la faculté de médecine et d’odontostomatologie (P3), le Laboratoire de Biologie Moléculaire Appliquée (LBMA) à la faculté des sciences techniques (P2) ; le laboratoire de l’INSP (P2) et le Centre d’Infectiologie Charles Mérieux (CICM) à la base B (P3) », a-t-il laissé entendre.

Pour terminer, il a indiqué que nous disposons d’un laboratoire mobile qui peut être déployé dans les autres régions en cas de besoins, aussi  nous envisageons la mise en niveau d’un laboratoire par région. La situation des stocks : les intrants sont essentiels pour la réussite de la lutte.

Aïssétou Cissé

Djibril Coulibaly

Voir aussi

TRANSPORTS PUBLICS AU MALI: De nouvelles mesures adoptées pour faire face à la recrudescence des accidents de la circulation routière

  Le ministre des Transports et des Infrastructures et son homologue de la Sécurité et …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils