vendredi 25 juin 2021
Accueil | Sports | Sentence du Tribunal arbitral du sport TAS : Le collectif des clubs et ligues était face à la presse

Sentence du Tribunal arbitral du sport TAS : Le collectif des clubs et ligues était face à la presse

Au lendemain de la sentence du Tribunal arbitral du sport, le collectif des clubs et ligues majoritaires a rencontré les médias. C’est hier mercredi 12 octobre 2016, à la Maison de la presse. Tous ou presque tous y étaient présents autour Président du collectif, Mamadou Dipa Fané, en compagnie des Moussa Konaté du COB ; Sala Baby de la Ligue régionale de Tombouctou ; Ag Abeta de la Ligue régionale de Kidal ; Mamadou Sow de Ségou ; Me Bassalif Sylla (Vice-président du Djoliba AC) et Yeli Sissoko.

Le but de cette conférence était d’expliquer à l’opinion nationale et internationale les fondements de la décision du TAS tombée le 4 octobre 2016. Selon Yeli Sissoko, c’est suite à l’échec de toutes les voies de négociations au Mali et vu les comportements malsains que le Comité exécutif de la FEMAFOOT que le Collectif des clubs et ligues majoritaires a décidé de saisir le TAS par un courrier jugé dans un premier temps tardif, ou, du moins, forclos.
Au passage, les conférenciers ont rappelé que le Collectif, après l’Assemblée Générale du 31 octobre 2015 qui servi d’occasion pour suspendre et radier ses dirigeants sportifs, a attaqué la FEMAFOOT une seconde fois devant le TAS pour l’annulation de cette Assemblée Générale et toutes les décisions qui y ont été adoptées.
Et c’est ainsi que le TAS a rendu sa décision définitive le 4 octobre dernier, annulant l’AG du 31 octobre 2015 et ordonna à la FEMAFOOT d’organiser une AG ordinaire au plus tard le 31 octobre 2016. Cela, en respectant ses propres statuts et règlements.
A ce propos, il faut souligner que le verdict du TAS est sans appel. Puisqu’il indique que la convocation de cette AG doit se faire sur la base de la liste des membres présents à l’Assemblée du 10 janvier 2015.
Or, il est évident que ces membres ne sont autres que les ligues de Kayes (Check Kanté), Koulikoro (Banou Malawi), Sikasso (Mamadou Keletigui Diaby), Ségou (Mamadou Sow), Mopti ( Nouhoum Bocoum), Tombouctou (Salaha Baby), Gao (Amadou Touré), Kidal ( Abeta Ag Seydou ) et Bamako (Boubacar M. Traoré).
Les clubs: Djoliba AC , CSK,COB, Avenir AC, USFAS, AS Police , ASB, AS Sabana, CSD, AS Bakaridjan , AS Nianan, Stade Malien de Bamako, Onze créateurs , ASOM, Mamahira AC et AS Real .
Quant aux clubs de ligue 2 d’alors, ce sont: USC Kita, Burundi Massa, Tata national, Bronconi, CASS, AS Commune, Sonni AC, Attrar club de Kidal et FC Gaoussou.
Pour les associations, les membres sont l’UNAFOM, l’Association des entraîneurs de football et l’association des médecins et kinésithérapeutes.
Quant à Moussa Konaté, il rappellera que la vérité a fini par triompher. Cela, après moult négociations pour une sortie de crise. Cela prouve, à en croire Moussa Konaté, que cette décision du TAS servira de leçon pour tous, sportifs, dirigeants et politiques. A son avis, c’est par manque de preuve de responsabilité que la crise est arrivée à ce stade. A lui d’informer que cette décision est irrévocable. Elle s’impose, dit-il, même à l’État. Donc, son non application entrainera d’autres mesures conséquentes et draconiennes contre le Sport roi malien. Puisque le Mali pourra être écartée d’office de toutes les compétitions continentales.
Soumana Touré Miguel LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

FOOT FEMININ/CHAMPIONNAT NATIONAL 2ème JOURNEE : LES USFASIENNES SURCLASSENT LE SUPER CLUB

  Dans le cadre de la deuxième journée du championnat national de ligue 1 orange …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils