mercredi 23 juin 2021
Accueil | Société | Secteur minier : De plus en plus d’investisseurs nationaux dans le secteur minier pour booster l’économie au Mali.

Secteur minier : De plus en plus d’investisseurs nationaux dans le secteur minier pour booster l’économie au Mali.

Cela est devenu une réalité chez nous, de voir des opérateurs et entrepreneurs nationaux, s’investir avec leurs propres moyens dans le secteur très restreint de l’exploration et de l’exploitation minière à l’échelle industrielle.

En effet, si Alou Boubacar Diallo s’est pendant  longtemps illustré en tant  que l’un des premiers Maliens à créer une grande société d’exploration et d’exploitation minière, de nos jours, force est  de constater avec enthousiasme que son exemple est en train d’être capitalisé par de nouvelles têtes, et pas les moindres. Parmi eux, notre attention s’est tournée inexorablement vers monsieur Adama Sidibé, non moins le PDG de l’Établissement Adama Sidibé (ETASI).

Adama Sidibé est un dynamique jeune chef d’entreprise qui a très tôt compris qu’il ne vaut que ce que l’on s’octroie  à la sueur de son front. Aussi, il va très tôt abandonner l’école pour se lancer dans des petits commerces, le transport et la livraison des pièces à rechange pour divers engins.

De fil en aiguille, contre vent et marré, notre self-made-man va se frayer un chemin dans le secteur minier très restreint, en tant que prestataire pour son propre compte.

Toujours prêt à surmonter les difficultés inhérentes de tout genre dans le cadre de son entreprise, l’homme aux multiples casquettes continue sa marche vers le sommet dans son domaine de prédilection, qu’est le secteur minier.

C’est fort des expériences acquises çà et là auprès de grosses sociétés minières de la place  que monsieur Sidibé a connu pour son sens du devoir et sa passion pour son travail, va décider de voler de ses propres ailes. C’est alors qu’il va, en 2001, créer une entreprise de prestation de service, dénommée « ETASI », qui n’est que le sigle de l’Établissement Adama Sidibé.

Il faut noter que certes, créé en 2001, c’est en 2006 que l’entreprise va démarrer les activités de la sous-traitance dans le domaine du Mining et le Halling.

Débutée avec une équipe de 6 personnes très expérimentées et outillées, l’entreprise d’Adama Sidibé va avec habilité et sérieux, très vite se positionner dans la cour des grands  dans le domaine du génie civil et la livraison d’engin lourd aux sociétés minières de la place.

Conscient de ce que dans ce milieu très restreint, la concurrence est rude et quelquefois déloyale, notre self-made-man, Adama Sidibé, en sa qualité de Président Directeur Général, ne va pas lésiner sur de gros moyens, afin d’être à la hauteur des demandes croissantes de ses nombreux partenaires sur plusieurs sites miniers à travers le Mali.

D’année en année, de fil en aiguille, « ETASI », va grossir en personnel, passant alors d’une dizaine d’employés,  pour se retrouver de nos jours, avec plus de 600 employés,  répartis sur l’ensemble du territoire malien.

Grâce à plus d’une décennie de pratique et d’expérience, notre ambitieux chef d’entreprise, Adama Sidibé, veut élargir son champ d’action afin de prendre la place qui lui revient de droitdans le secteur minier.

Et voilà qu’il  vient de prendre une importante part dans les capitaux d’une société minière d’extraction et d’exploitation dénommée « SI MINING »

En investissant de gros capitaux dans les actions de cette société minière, monsieur Sidibé, fort de toutes les expériences acquises durant presque deux décennies d’activité, souhaite ainsi, se positionner  dans l’exploration et l’exploitation du métal jaune (l’Or).

Grâce à ce faramineux investissement, monsieur Sidibé vient ainsi de porter deux casquettes, celui de PDG « d’ETASI » et « SI MINING ».

Avec « SI MINING » le groupe Sidibé se positionner dans le giron des sociétés minières au Mali, à savoir Semos ; Somilo ; Somika ; Wassoul’or ; Tamico ; Morila ; Somisy et celle de Nampala.

Quand on sait que la promotion des nationaux dans le développement du secteur minier au Mali est au centre des préoccupations des plus hautes autorités, l’on peut alors s’en féliciter de cette initiative d’Adama Sidibé.

C’est ici le lieu d’interpeller les décideurs et nos législateurs. Car, afin de redynamiser et assainir le secteur minier pour booster l’économie malienne, il va falloir accélérer les réformes nécessaires, d’où la révision du Code minier.

Ceci invite donc les premiers décideurs du secteur minier malien, à accélérer l’élaboration d’une nouvelle politique minière  qui va à n’en point douter, redéfinir la cartographie du Birimien ; améliorer le cadastre minier ;  réduire les délais pour délivrer les titres miniers ; favoriser et promouvoir la prise en charge et le développement des petites exploitations minières ; développer les infrastructures énergétiques et routières.

Cette démarche saluée par les acteurs du secteur minier malien lors des récentes journées minières et pétrolières va rendre encore plus attractif l’inversement des capitaux étrangers et nationaux pour le développement du secteur.

C’est ici le lieu d’inviter une fois de plus, les plus hautes autorités à tout mettre en œuvre, afin de faciliter les conditions d’accès aux nationaux qui dans plusieurs domaines veulent investir, mais qui le plus souvent, sont confronté à diverses barrières administratives.

En effet, ce genre d’initiale, mérite d’être encouragée et capitalisée. Car, elle viendra à n’en douter, créer de l’emploi pour plusieurs citoyens maliens et contribuer par ricochet,  au développement économique et industriel de notre pays.

Bon vent à Adama Sidibé et  à « SI MINING », dont il est le Président Directeur Général.

Tchouma Adama Konaté

Malick Diancoumba

Voir aussi

Jeunesse et Emploi: Où en est le choix ?

La question du Job est devenue, depuis des années, un sujet palpable de la jeunesse. …

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :
Aller à la barre d’outils