lundi 20 mai 2024
Accueil | Politique |  SANCTIONS CONTRE LE MALI: De grosses pertes pour le Sénégal  

 SANCTIONS CONTRE LE MALI: De grosses pertes pour le Sénégal  

 

 

La Conférence des États de l’organisation ouest-africaine a émis des sanctions contre le Mali, le 9 janvier dernier à la faveur du double sommet tenu à Accra au Ghana avec l’Union monétaire économique ouest-africaine. Depuis, c’est le Sénégal qui perd économiquement. Selon les notesmensuelles rendues publiques par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie, les exportations vers le Mali ont chuté de 22,8% à 10,7% janvier – février.  

Le Mali vit sous l’effet de l’embargo depuis plus 3 mois maintenant. Les Maliens vivent dans la détresse et la souffrance à cause de ces sanctions ‘’injustes et illégales’’ de l’organisation ouest-africaine. Face à celles-ci, de nombreux pays frontaliers avec le Mali, à l’image du Sénégal par exemple, souffrent énormément et perdraient gros en termes de vie économique qu’il entretient avec le Mali. Le Sénégal est l’un des pays d’Afrique, de la Cedeao et de l’Uemoa avec lequel le Mali a des relations commerciales et économiques sérieuses.

Il faut dire que ces sanctions contre le Mali l’affecteraient plus que le Mali même. Le tronçon Mali-Sénégal en termes d’importation et d’exportation est très crucial pour ce pays frère. Les récentes données publiées par l’Agence nationale de la statistique et de la démographie sur le commerce extérieur démontrent sans l’ombre d’un doute de grosses pertes pour le Sénégal, causées par ces sanctions ‘’illégales’’ de la Cedeao dont lui-même est membre influent.

Selon les notes que nous avons pu concocter, au mois de février 2022, les exportations du Sénégal se sont établies à 227,4 milliards FCFA contre 272,0 milliards au mois précédent, soit un repli de 16,4%. Comparées au mois de février 2021, les expéditions se sont relevées de 2,7%.

Ces chiffres ne révèlent pas une bonne santé des exportations du Sénégal vers ses clients traditionnels. De 27,0% en décembre 2021, les exportations vers le Mali sont passées à 22,8% en janvier 2022, avant de tomber à 10,7% au mois de février.

Entre janvier et février, le Mali a perdu sa place de premier client du Sénégal au profit de la Suisse. Le bulletin mensuel de l’Agence nationale de la statistique et de la démographie (ANSD) révèle que les produits exportés au cours de la période sous revue ont été l’or monétaire (41,3 milliards de FCFA), les poissons frais de mer (26,5 milliards FCFA), les arachides non grillées (24,2 milliards FCFA), les produits pétroliers (17,5 milliards FCFA) et l’acide phosphorique (17,3 milliards FCFA).

Si on prend l’exemple des produits pétroliers qui ne font pourtant pas partie des produits exemptés, leur exportation a connu un repli, car de 57,6 milliards FCFA au mois de janvier, ils sont passés à 17,5 milliards FCFA en février même si le Mali n’est pas le seul client du Sénégal.

Le président Macky Sall, non moins président en exercice de l’Union africaine, prévoit de reconsidérer la situation avec le Mali, vu que sa population souffre à cause de ces sanctions ‘’injustices et illégales’’ ? Cette semaine sera décisive.

Moriba DIAWARA  LE COMBAT

Djibril Coulibaly

Voir aussi

ACQUISITION D’AVIONS DE COMBATS ET DE DRONE : Un nouveau cap franchi dans la quête de la souveraineté aérienne

    Le président de la Transition, Colonel Assimi Goïta, a remis jeudi dernier (16 …

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils